On vous explique comment participer au recensement des vers luisants en Bourgogne-Franche-Comté

Les habitants de Bourgogne-Franche-Comté sont invités à participer à une enquête pour recenser les vers luisants présents dans notre région. Explications.
Ce coléoptère anciennement très commun est connu pour la capacité des femelles aptères à produire une lumière verte pour attirer les mâles ailés.
Ce coléoptère anciennement très commun est connu pour la capacité des femelles aptères à produire une lumière verte pour attirer les mâles ailés. © Christophe Quintin

Avez-vous déjà vu des vers luisants ? Ces petits insectes brillants subliment nos nuits, à condition qu'on ait la chance d'en observer. Si c'est votre cas, alors vous pouvez participer à l'enquête nationale, destinée à mieux connaître la répartition des vers luisants et suivre l’évolution de leurs populations en France.

La Société d’histoire naturelle d’Autun – Observatoire de la faune de Bourgogne (SHNA-OFAB), le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés (CBNFC-ORI) et l’Office pour les Insectes et leur environnement de Franche-Comté (OPIE FC) font appel aux habitants de Bourgogne-Franche-Comté et encouragent tous ceux qui les croisent, à signaler leurs observations de vers luisants dans notre région.

Le vers luisant, ce coléoptère anciennement très commun est connu pour la capacité des femelles aptères à produire une lumière verte pour attirer les mâles ailés. Cette espèce, prédatrice de limaces et autres escargots, "semble avoir régressé suite à la forte utilisation de produits chimiques contre ces ravageurs des potagers. Mais cette régression semble aussi être corrélée à l’artificialisation des sols..." comme l'indique le CBNFC-ORI.

Un communiqué diffusé à la presse le 5 juillet précise également que "d’autres insectes, plus rares, comme la Luciole à ailes courtes (Phosphaenus hemipterus) émettent elles aussi de la lumière, mais d'intensité beaucoup plus faible que chez les vers luisants. Cette espèce n'est d’ailleurs recensée que sur 4 communes bourguignonnes… Également, la luciole Luciola lusitanica, espèce principalement présente dans le sud de la France, a quant à elle été récemment découverte du côté de la Franche-Comté, dans un village du Doubs !" 

Comment participer ? 

178 observations ont été notées en 2020 sur la région BFC. Cela porte le nombre de données depuis 2010 à 876 observations. En 2020, 102 communes ont fait l’objet d’au moins une observation de vers luisants, dont 60 communes nouvellement renseignées. L’espèce est dorénavant connue de manière contemporaine dans 352 communes en Bourgogne-Franche-Comté.

Comme évoqué en 2019, il serait intéressant de faire un effort d‘identification sur le stade des individus afin d’affiner la phénologie des imagos en écartant une majorité de larves. Une aide à l’identification entre les larves et les adultes pourra potentiellement être rédigée pour accompagner les observateurs dans cette distinction.

CBNFC-ORI

Il est possible de transmettre très simplement ses observations en les pointant sur une carte, grâce à un formulaire accessible en ligne. Attention, une photo pour valider sa donnée est toujours un plus. A vous de jouer ! 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement nature