Cet article date de plus de 3 ans

Le Pacs unit 7% des couples en Bourgogne-Franche-Comté

En 2016, en Bourgogne-Franche-Comté, 80 % des personnes vivant en couple dans un même logement ont contracté une union, par le mariage ou le Pacs (pacte civil de solidarité).
© PHOTOPQR/NICE MATIN
Selon un communiqué diffusé par l'Insee, "en Bourgogne-Franche-Comté, les jeunes couples vivent majoritairement en union libre (six personnes en couple de moins de trente ans sur dix). À partir de la trentaine, ce choix devient minoritaire. Il ne concerne plus qu’une personne en couple sur trois entre 30 et 34 ans, et plus qu’une sur sept au-delà".

Le Pacs, instauré par la loi du 15 novembre 1999, offre un cadre juridique plus souple que le mariage. Il reste peu utilisé et ne concerne que 7 % des personnes en couple dans la région. Ce mode d’union est surtout adopté par des moins de 35 ans : parmi eux, ceux qui ont contracté une union sont 35 % à être pacsés contre seulement 2 % des plus de 50 ans.

Plus de pacs dans les centres urbains


Si la nature des unions en Bourgogne-Franche-Comté reste très similaire à celle des autres régions, les départements présentent quelques spécificités. C’est dans les territoires les plus urbanisés, en Côte-d'Or, dans le Doubs et le Territoire de Belfort, que le taux de Pacs est le plus élevé, autour de 8 %.


73% des couples sont mariés en BFC


Dans l’ensemble de la population, le mariage reste, de loin, le mode d’union majoritaire. En Bourgogne-Franche-Comté, 73 % des personnes vivant en couple sont mariées, et même près de 90 % pour les plus de 50 ans.

L’arrivée d’un enfant conduit largement les couples à contractualiser leur union, et plus le nombre d’enfants est élevé, plus le mariage est fréquent. Les deux tiers des personnes en couple ayant un seul enfant sont mariées (50 %) ou pacsées (15 %). À partir de trois enfants, les trois quarts sont mariées.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région bourgogne franche-comté économie démographie société