Page été : partez à la découverte du Charolais-Brionnais

Et si vous profitiez de l'été pour vous balader sur le pays du Charolais-Brionais ? Un écrin préservé à cheval sur trois régions, riche de ses 129 communes et 90 000 habitants.

Par Antoine Marquet

Les équipes de France 3 Bourgogne arpentent la région, à la recherche des plus beaux paysages. Aujourd'hui, nous vous emmenons dans le pays du Charolais-Brionnais. Fabienne Acosta a passé une semaine au sud de la Saône-et-Loire et partage avec vous ses plus belles découvertes.
 
© Charolais-brionnais.fr
© Charolais-brionnais.fr



Le voyage démarre à Marcigny, commune à l'histoire riche et qui est un site de passage privilégié. Marcigny est connue pour ses maisons à colombages et son marché traditionnel. Comme Fabienne Acosta, déambulez dans les allées du marché et goûtez quelques produits locaux. Le fromage de chèvre de Prizy, commune située entre Charolles et Saint-Christophe-en-Brionnais, rencontre toujours un franc succès auprès des promeneurs. 
Vous pourrez ensuite vous installer sur les bords de la Loire pour un pique-nique, à Iguerande. Elle est la seule commune entièrement traversée par la Loire.

A Iguerande, faites aussi un petit tour par l'huilerie J. Leblanc et Fils. Quatre générations se sont succédées à sa tête depuis 1878. A l'origine, on y travailalit l'huile de colza. Aujourd'hui, goûtez des huiles plus originales sur les étales : pistache, noix ou encore noisette. 
La fabrique d'huile est juste à côté... Découvrez comment, avec une meule d'une tonne, on produit 300 litres d'huile par jour.
 
Page été : partez à la découverte du Charolais-Brionnais, épisode 1


Qui dit passage dans le Charolais-Brionnais, dit aussi rencontre avec les vraies stars de la région... les vaches charollaises. Vous les croiserez sans doute dans les parcelles du pays. 
La maison du Charolais vous promet aussi une visite à travers l'histoire de la région grâce à son musée, son restaurant, son espace dégustation et une boutique de souvenirs. Fabienne Acosta y a notamment appris beaucoup sur la viande bovine... Saviez-vous que la couleur idéale de la viande rouge pour la dégustation devait être un "rouge-brun" ? 

La région promet d'innombrables randonnées. Un circuit attire particulièrement les touristes : le parcours des églises romanes. On en compte 22 dans le territoire
France 3 Bourgogne s'est arrêtée à Bois-sainte-Marie, un village de 200 habitants, célèbre pour son église. Protégée aux monuments historiques depuis le 19ème siècle, elle est connue pour son petit déambulatoire, un couloir qui fait le tour du choeur pour permettre aux fidèles de circuler sans déranger les espaces réservés aux religieux. 
 
Page été : partez à la découverte du Charolais-Brionnais, épisode 2


Le Charolais-Brionais est aussi connu pour son marché au cadran. Direction Saint-Christophe pour en apprendre davantage... Des acheteurs sont réunis en cercle, surplombant le ring : un espace où les bovins se présentent aux acheteurs accompagnés d'un bouvier. La vente de vaches charollaises porte son nom du cadran sur lequel s'affiche les informations de chaque bête ainsi que la vente en cours.

Profitez d'une visite à calèche d'environ 5 kilomètres. Promis, les chevaux ne supporteront pas plus de 20 kg grâce à un système automatisé, avec une assistance électrique. Une machinerie qui permet en plus au moteur de refabriquer sa propre énergie.
Direction Semur-en-Brionnais ! Outre l'église romane et son clocher octogonale, vous ne pouvez rater le château fort. Il est l'un des plus anciens de Bourgogne et était un lieu stratégique de défense de la région jusqu'au 13ème siècle. Découvrez notamment son donjon et son oubliette, entretenus depuis plusieurs années par une association. 
 
Page été : partez à la découverte du Charolais-Brionnais, épisode 3

Décollage à Paray-le-Monial pour notre quatrième jour de visite. L'aéroclub de la ville propose des visites en ULM du Charolais-Brionnais. Promis, vous en prendrez plein la vue et découvrirez les bocages autrement !

A Palinges, le Château de Digoine accueille le public depuis peu. La bâtisse du 18ème siècle a appartenu à deux familles d'aristocrates dont Aimée de Chabrillan, l'un des ministres de Napoléon Ier
Au château, les guides seront fiers de vous ouvrir les portes du théâtre... conservé dans son jus d'origine, depuis 1842

Faites un arrêt à Champlécy, à la rencontre de trois amis en reconversion, à la ferme des Bien Vivants. 160 chèvres vous y attendent pour vous faire goûter leur lait ainsi que des fromages transformés sur place.
 
Page été : partez à la découverte du Charolais-Brionnais, épisode 4


C'est le dernier jour des vacances dans le Charolais-Brionnais. Après un passage par Anzy-le-Duc et une autre église romane, l'équipe de France 3 Bourgogne s'arrête à Digoin, célèbre pour sa céramique. Ce patrimoine industriel faisait vivre jusqu'à 1 700 salariés

Embarquez sur le pont-canal de Digoin qui franchit la Loire. Il a été construit entre 1834 et 1838 sous les ordres de l'ingénieur Julien. Le canal du centre a été conçu pour relier deux rivières : la Saône, qui passe par Chalon-sur-Saône, ainsi que la Loire, qui passe donc par Digoin. Ses eaux s'écoulent d'un côté dans la méditerrannée et de l'autre, dans l'atlantique.
 
Page été : partez à la découverte du Charolais-Brionnais, épisode 5

 

Sur le même sujet

L'école de Bellefontaine en grève et en deuil

Les + Lus