Paray-le-Monial : les salariés d'Intermarché se battent pour sauver leurs emplois

Le site historique du magasin Intermarché à Paray-le-Monial a été abandonné en 2009 / © France 3 Bourgogne
Le site historique du magasin Intermarché à Paray-le-Monial a été abandonné en 2009 / © France 3 Bourgogne

Les 34 salariés du magasin Intermarché de Paray-le-Monial font l'objet d'une procédure de licenciement collectif. Le Groupe ITM Centre-Est, propriétaire du magasin a décidé de le fermer. Les salariés se battent pour sauvegarder leurs emplois. 

Par Caroline Jouret

Intermarché à Paray-le-Monial, c'est déjà une longue histoire. L'enseigne était installée à l'entrée de la ville au bord du canal : magasin, station-service... avec une clientèle d'habitués. Aujourd'hui les bâtiments existent toujours, réduits à l'état de friche commerciale.

Car il y a 8 ans, le magasin a fermé pour déménager dans la zone commerciale du Champ Bossu, un endroit plus favorable à ce type d'activités mais aussi plus ouvert à la concurrence.

Mais à la fin du premier semestre 2017, les 34 employés du supermarché ont été informés de la fermeture de ce nouveau magasin au 31 Octobre. Tous menacés d'une procédure de licenciement collectif, ils se sont dès lors organisés pour défendre leurs emplois. 

Les représentants du personnel sont accompagnés dans leur lutte par le syndicat CFDT, et par un avocat, Me Ralph Blindauer, bien connu en Saône-et-Loire pour avoir oeuvré sur le dossier Allia à Digoin. Une assemblée générale des salariés s'est tenue en septembre. Ils ont le soutien du maire de Paray-le-Monial, Jean-Marc Nesme (DVD).

Contrairement à la plupart des magasins Intermarché celui de Paray-le-Monial n'est pas indépendant. Il fait partie du Groupe ITM Centre-Est qui emploie plus de 1000 salariés. De ce fait, le Groupe a l'obligation de reclasser ses salariés licenciés. 

 Le maire de Paray-le-Monial a proposé d'organiser une table ronde. 

Reportage :  Marie Jolly - Anthony Borlot - Carlos Zappalá
Intervenants : Benjamin Cernin, Boucher - Pierre-Gaël Laveder, Représentant syndical CFDT







                                   


Sur le même sujet

Un troupeau de vaches laissé à l'abandon à Sain-Vit

Près de chez vous

Les + Lus