Les Républicains : Guillaume Larrivé affiche ses soutiens dans la course à la présidence du parti

Publié le Mis à jour le
Écrit par M. Ba avec AFP
Guillaume Larrivé à l’Assemblée nationale, le 23 juillet 2018.
Guillaume Larrivé à l’Assemblée nationale, le 23 juillet 2018. © JACQUES DEMARTHON / AFP

Guillaume Larrivé, député de la 1re circonscription de l’Yonne, se verrait bien succéder à Laurent Wauquiez à la tête des LR. Il a pulbié sur son compte Twitter les noms des dix parlementaires qui le parrainent dans cette élection interne.


Pour postuler à la présidence des Républicains, il faut réunir les parrainages de dix parlementaires et de 1.311 adhérents. Ce samedi 20 juillet 2019, Guillaume Larrivé a rendu publics les soutiens de ses pairs sur Twitter. Parmi les dix sénateurs et députés qui le parrainent, on trouve notamment Eric Woerth.
 

Chrstian Jacob aura-t-il des concurrents?


De nombreux ténors du parti souhaitent une candidature unique dite "d'unité" en la personne de Christian Jacob, le patron du groupe à l'Assemblée.  D'ailleurs certains noms de postulants potentiels circulaient. Mais le député Guillaume Peltier et le patron des LR au Sénat Bruno Retailleau ont préféré renoncer pour "éviter une guerre des chefs".

"Jacob, c'est celui que font venir les Sarkozy, les Baroin, les Wauquiez, pour que surtout rien ne se passe et pour pouvoir mieux s'affronter dans deux ans. Ils veulent surtout que personne n'émerge dans l'intervalle", regrette un quadragénaire de la direction du parti.


Seuls deux candidats se sont déclarés : le député du Vaucluse Julien Aubert et donc le Bourguignon Guillaume Larrivé. "L'un des enjeux est qu'il n'y ait pas de candidature unique et officielle. C'est un vrai enjeu pour la démocratie interne aux Républicains et pour la capacité, ou pas, de transformer le parti", avertit ce dernier.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.