Le maire de Montcenis menacé de mort par une femme d'une soixantaine d'années

Publié le
Écrit par François Latour .

Thierry Buisson, maire de Montcenis (Saône-et-Loire) a été menacé de mort mardi après-midi 6 décembre par une femme d'une soixantaine d'années, armée d'un couteau. L'élu est indemne mais a déposé plainte.

Selon l'AFP, le maire de Montcenis, Thierry Buisson, a réagi en déclarant : "Je rejoins le club des 3 800 maires menacés".

Une femme armée d'un grand couteau



Selon le récit du maire de cette commune de 2300 habitants, la femme, qui s'opposait à un projet immobilier devant chez elle, a débarqué à la mairie en cachant un grand couteau sous son manteau et a déclaré aux secrétaires, qu'elle allait "planter" le maire.

L'une des secrétaires a réussi à bloquer les couloirs et à la calmer. La sexagénaire a été interpellée un peu plus tard dans la journée.

Elle sera jugée le 27 février pour menaces de mort et violences avec arme, a indiqué le parquet de Châlon-sur-Saône.

Le député de Saône-et-Loire Louis Margueritte (Renaissance) a "condamné fermement ces agissements intolérables envers un élu de la République et son équipe", dans un communiqué.

Le député a ajouté qu'il a souhaité "témoigner de tout mon soutien ainsi qu’aux agents municipaux, qui ont fait preuve d’un courage remarquable."

Le président de l'Union des Maires des Communes Rurales de Saône-et-Loire a également réagi en soutien à Thierry Buisson. Jean-François Farenc, dans un communiqué de soutien, déclare, en lien avec l'agresseur : "Les faits qui nous sont rapportés sont d’une gravité extrême, et font suite à diverses pressions psychologiques, que cette personne a déjà exercées sur le Maire durant les semaines passées.

Cela confirme malheureusement l’exercice difficile de la fonction de Maire, dans une société où l’impunité est trop fréquente.

Nous attendons que de tels faits fassent l’objet d’une enquête policière et d’une condamnation appropriée de la part de la Justice."

D'autre part, le président de l'Union des Maires de Saône-et-Loire indique que l'association des Maires "va se constituer partie civile lors de l’audience prévue au tribunal de Chalon le 27 février prochain."

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité