Le musée Rolin d’Autun lance sa première campagne de financement participatif!

Le linteau de la tentation d’Eve -pièce maîtresse du musée d’Autun- est attendu au musée du Louvre du 12 septembre 2016 au 23 janvier 2017. Elle ensuite reviendra sur ses terres natales et sera la figure de proue d’une exposition qui lui sera consacrée du 23 juin au 15 octobre 2017 au musée Rolin « Eve ou la folle tentation ». / © Musée Rolin - Autun
Le linteau de la tentation d’Eve -pièce maîtresse du musée d’Autun- est attendu au musée du Louvre du 12 septembre 2016 au 23 janvier 2017. Elle ensuite reviendra sur ses terres natales et sera la figure de proue d’une exposition qui lui sera consacrée du 23 juin au 15 octobre 2017 au musée Rolin « Eve ou la folle tentation ». / © Musée Rolin - Autun

Réalisé vers 1130 par l’artiste Gislebertus pour orner le portail latéral de la cathédrale Saint-Lazare à Autun, le linteau de la Tentation d’Eve doit faire l’objet d’une restauration. Le musée Rolin d’Autun fait appel à la générosité du grand public.

Par Caroline Jouret

Le linteau de la Tentation d'Eve, conservé par le musée Rolin à Autun, requiert une restauration de haute précision, encadrée par des experts du centre de recherche et de restauration des musées de France, le C2RMF. Le budget global de l’opération est estimé à près de 30 000€. 

L'histoire du linteau

Cette oeuvre fait partie des reliefs sculptés qui ornaient la cathédrale Saint-Lazare d’Autun dont la réalisation est attribuée à l’artiste Gislebertus.

Positionnée sur le linteau du portail latéral de l’édifice, Eve faisait face à Adam. Elle adopte une posture plutôt inusuelle. Allongée, dans une ondulation sensuelle, de taille presque grandeur nature, elle cueille derrière elle le fruit défendu à l’arbre où le diable est encore agrippé.

Gislebertus a fait d’Eve une allégorie de la beauté, de l’équilibre et de la grâce. Elle apparaît à Autun comme le premier nu féminin en accord avec le texte biblique, n’ayant pas conscience de sa nudité.

En 1766 une partie du portail est démolie. On perd la trace de la sculpture. Puis en 1866, Eve est retrouvée dans un pan de mur d’une maison autunoise ! Après divers propriétaires, l’oeuvre est intégrée aux collections de la Société Eduenne en 1935 au sein de l’hôtel Rolin, futur musée Rolin


Une exposition au Louvre puis à Autun 

D’abord, elle est attendue au musée du Louvre du 12 septembre 2016 au 23 janvier 2017. Le public du plus grand musée du monde pourra admirer la finesse de ses traits dans la salle réservée à la sculpture médiévale bourguignonne.

Elle reviendra ensuite en terre natale et sera la figure de proue d’une exposition qui lui sera consacrée du 22 juin au 25 octobre 2017 au musée Rolin «Eve ou la folle tentation».


Première campagne de financement participatif

Le Musée Rolin d'Autun souhaite confier le linteau aux mains expertes des scientifiques afin de lui redonner tout son éclat. Pour la première fois, il lance une campagne de financement participatif. L’opération dure jusqu’au 5 juin.

Les donateurs ont droit à des contreparties et à partir d’un don d’un montant de 50 € (en plus des contreparties), la possibilité de déduire fiscalement leur soutien. Par exemple, pour  50€  en faveur d’Eve, le donateur ne paye que  17€ après déduction fiscale. Si vous donnez 100 €, vous ne payez que 34 € après déduction fiscale.

© Musée Rolin - Autun
© Musée Rolin - Autun

A quoi va servir le financement? 

Le linteau sera transporté par une entreprise spécialisée dans le convoiement des œuvres d’art avec un contrat d’assurance en cas d’incident. L'oeuvre sera photographiée en détails pour juger des différentes altérations.

L'occasion aussi pour les spécialistes d’étudier les traces d’outils et la mise en œuvre du linteau au sein du portail. Les meilleures techniques sont utilisées, notamment une loupe binoculaire  pour identifier les couches de polychromies et tenter d’établir un relevé stratigraphique.

Après un léger gommage (« micro-abrasion » pour les scientifiques), le linteau sera minutieusement nettoyé, et restauré. Enfin, la polychromie initiale sera restituée à l’aide de supports graphiques et numériques

Sur le même sujet

Les + Lus