• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Histoires 14-18 : le médailler Macônnais Alexandre Morlon

Par France 3

Sculpteur et médailleur au style très reconnaissable, Alexandre Morlon est originaire de Mâcon. Il a aussi créé des pièces de monnaie, des monuments aux morts de style art déco comme celui de Charolles ou de Mâcon. Tout le monde connait la « statue des vendangeurs » à Mâcon sans savoir qu'il en est l’auteur.

Né en 1878 dans une famille d’artisans, c’est son père, marbrier qui l’initie à la sculpture. Il se perfectionne à cet art dans des ateliers et apprend aussi le métier de médailleur, notamment avec Jules Chaplain célèbre pour ses pièces de 10 et 20 francs or. Avant 1914, il réalise deux médailles pour la monnaie de Paris : « Gallia » et « Aux Armes ». Elles exaltent le patriotisme français et sont remises lors des activités de préparation militaire. Parallèlement il se fait connaître avec des éléments décoratifs d’architecture, bas-reliefs, et sculptures.

Histoires 14-18 : Alexandre Morton le médailler de Mâcon
Club numismatique de Mâcon et sa région - Coll. privée Gilles Marchand - Laurent Manson – CCI de Saône-et-Loire  - France 3 - Caroline Jouret


En 1914 il est mobilisé au service automobile de son régiment. Il réalise encore deux médailles en 1915 : "l’acte de courage" et "la Manufacture de Wesserling", une des toutes premières communes d’Alsace libérées en Août 1914. En 1917 la Monnaie de Paris lui commande la médaille des chars d’assaut Saint-Chamond. La plus connue des médailles créées par Alexandre Morlon, c’est sans nul doute la médaille commémorative de la guerre de 14-18, celle des poilus. Cette médaille est choisie en 1921 parmi 73 autres présentées à un concours national. En 1923 il gagne aussi le concours de la médaille commémorative interalliée : la médaille de la Victoire retenue parmi 50 autres projets.

Jusqu’à sa mort en 1951 Alexandre Morlon n’a cessé de créer des médailles. On lui doit aussi les fameuses pièces de 1 franc et 2 francs au profil de jeune femme coiffée d’un bonnet phrygien qui font aujourd’hui font le bonheur des collectionneurs.


 

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus