Paray-le-Monial (71) : la mendicité interdite au centre ville pendant cinq mois

Le maire de Paray-le-Monial en Saône-et-Loire a pris le 24 avril 2017, un arrêté qui interdit la mendicité au centre ville, du 1er mai au 30 septembre. Une mesure qu'il avait déjà prise en 2014 et qui suscite des réactions.

Par C.R.

L'arrêté date du 24 avril 2017, mais les Parodiens qui en ont entendu parler sont peu nombreux. Seuls les quelques SDF qui fréquentent habituellement la ville le connaissent. Du 1er mai au 30 septembre, s'ils mendient au centre ville, ils risquent d'en être expulsés.

Une mesure que le maire (LR) Jean-Marc Nesme justifie par la volonté de garantir la sécurité des habitants et des pélerins, qui viennnent par milliers tout l'été, participer aux sessions de l'Emmanuel. Il avait déjà pris un arrêté similaire en 2014, à la suite d'incidents entre mendiants. Il dit vouloir donner aux forces de l'ordre les moyens d'agir et rejette toute idée de discrimination.

Un arrêté que certains contestent, notamment la section locale de la Ligue des droits de l'Homme et sur lequel les habitants ont des avis partagés.

Reportage avec : Jean-Marc Nesme, Maire de Paray-le-Monial (DVD) et Germaine Lemétayer, présidente de la Ligue de Droits de l'Homme de Paray-le-Monial
Arrêté anti-mendicité à Paray (71)
Du 1er mai au 30 septembre, la mendicité est interdite au centre de Paray, à la suite d'un arrêté du maire.  - Damien Boutillet, Christophe Gaillard

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus