Cet article date de plus de 5 ans

Saône-et-Loire : 3e rencontre "hydroélectricité en Bourgogne" à Cuisery

L'ADEME et Bourgogne Energies Renouvelables ont organisé cette manifestation le 25 septembre 2015 pour permettre aux  particuliers engagés dans un projet de centrale hydro-électrique de s'informer sur tous les aspects juridique, administratif et financier de cette activité.


© France 3 Bourgogne - Conseil Régional de Bourgogne - Ademe

Le reportage de Marianne Picoche et Lucie Denechaud
Montage : Luis André

Avec : 

durée de la vidéo: 02 min 01
Saône-et-Loire : la centrale hydro-électrique du moulin de Cuisery



Développer la micro-hydraulique 

Même si l'énergie Hydraulique occupe une place réduite dans la production énergétique totale de la Bourgogne, cette part s'élève à 40% pour l'ensemble des énergies renouvelables (éolienne, solaire...). L'ADEME et le Conseil Régional de Bourgogne souhaitent donc encourager la reprise de sites existants comme des moulins à eau. Dans l'avenir la Bourgogne avec ses 12 000 km de rivières et de lacs présente un fort potentiel.

C'est dans ce contexte que l'ADEME et Bourgogne Energies Renouvelables ont organisé leur 3ème Rencontre. L'objectif étant d'encourager la réhabilitation ou l'optimisation d'anciens sites utilisant la force de l'eau pour produire de l'énergie (moulins arrêtés ou en service) par les particuliers.

Accompagner les porteurs de projets de petite centrale hydro-électrique

En principe tout particulier peut exploiter une petite centrale hydro-électrique. Mais les nouvelles mesures législatives de 2006 en matière de protection du milieu aquatique (continuité écologique, protection des poissons, etc...) imposent de nouvelles contraintes et les démarches administratives sont longues et complexes. 

Pour aider les particuliers à connaître les aides financières auxquelles ils ont droit à tous les stades de leur projets (faisabilité, optimisation, travaux...)
de nombreux professionnels spécialisés dans les équipements et le conseil étaient présents à Cuisery le 25 septembre.
170 personnes participaient à cette journée :
une cinquantaine de porteurs de projets impliqués dans la réhabilitation ou l'optimisation d'un site existant
Des professionnels, bureau d'étude, fournisseurs d'équipement, conseil en droit fiscal et droit de l'environnement
Des représentants de l'ADEME et du Conseil Régional

 

Le moulin de Cuisery

Le moulin à eau de Cuisery a été choisi comme un exemple significatif de centrale hydro-électrique. Remise en service en 2004/2005, son propriétaire veut optimiser le site pour doubler la production d'électricité et passer de 300 000 kw/heure à 600 000 kw/heure. Une étude de faisabilité a été lancée en Juillet dernier, prise en charge à 70% par le Programme Energie Climat Bourgogne. Des années 1920 jusqu'en 1992, une activité de minoterie avait été développée sur place.

Micro-centrale hydro-électrique de Cuisery (71)

De nombreux sites existants peuvent être non seulement restaurés, mais aussi spécialement aménagés pour être ensuite raccordés au réseau de distribution ERDF. Pour cela une étude de faisabilité doit être effectuée par un bureau d’études spécialisé.

L'installation doit également respecter un cahier des charges déterminé par l’ADEME, la région Bourgogne,  la direction régionale Bourgogne Franche-Comté de l’Onema pour être éligible à des subventions publiques.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergies renouvelables énergie environnement société réchauffement climatique transition énergétique