• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Varennes-le-Grand : le chef pâtissier Philippe Conticini cuisine avec les détenus

Huit détenus et des gardiens du centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand en Sâone-et-Loire, ont préparé et dégusté un Saint-Honoré. C'est le chef pâtissier Philippe Conticini qui leur en a livré les secrets, lors d'un atelier le jeudi 18 janvier 2018.

Par C.R.

Le chef pâtissier Philippe Conticini est arrivé jeudi 18 janvier 2018 au centre pénitentiaire de Varennes-le-Grand en Saône-et-Loire. Partager et transmettre sa passion, c'est une habitude pour lui, il le fait à la télé et sur les réseaux sociaux. Mais animer un atelier en prison, c'était une première pour lui


Le chef Philippe Conticini et le détenus Varennes-le-Grand posent à visages couverts devant leur création, un saint-honoré / © Julien Romero
Le chef Philippe Conticini et le détenus Varennes-le-Grand posent à visages couverts devant leur création, un saint-honoré / © Julien Romero






Il est venu à l'invitation d'une surveillante et l'administration pénitentiaire a validé ce projet. Deux ateliers sont prévus, jeudi avec les détenus, vendredi avec les surveillants. 

L'intervention du chef et de son assistante a duré près de quatre heures et a suscité un intérêt gourmand. Echanges, conseils, tour de main, la recette du Saint-Honoré a été parfaitement réussie. Certains détenus étaient juste là par plaisir, d'autres parce qu'ils ont l'intention de suivre une formation en cuisine.
 
► L'aboutissement a bien évidemment été la dégustation du gâteau. Le Saint-Honoré, qui doit son nom au patron des boulangers-pâtissiers, a été inventé vers 1850 chez Chiboust. Il est constitué d'un socle en pâte feuilletée, sur laquelle sont dressées des boules de pâte à choux, garnies de crème et fixées par du caramel. Un grand classique qui demande du savoir-faire...

 

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus