• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Séisme dans le Jura : un tremblement de terre d'une magnitude habituelle pour la France

Le séisme a été ressenti jusqu'à 40 kilomètres à la ronde / © Bureau central de sismologie de Strasbourg
Le séisme a été ressenti jusqu'à 40 kilomètres à la ronde / © Bureau central de sismologie de Strasbourg

Le séisme qui s'est produit ce matin dans la région de Dole oscille entre 3,8 et 4,1 de magnitude. Il s'en produit 10 de cette magnitude chaque année dans l'hexagone. Les explications de Christope Sira, ingénieur en sismologie à Strasbourg. 

Par Sophie Courageot

Les jurassiens du secteur de Dole l'ont ressenti. Les témoignagnes affluent de partout jusqu'aux portes de Besançon, Dijon ou jusqu'en Saône et Loire.
Christophe Sira est de permanence aujourd'hui au bureau central de sismologie de Strasbourg. Il a analysé les premières données du séisme.



Quelle était l'intensité du tremblement de terre ? 

Christophe Sira explique que le séisme ressenti varie entre 3,8 sur l'échelle de Richter selon le bureau de sismologie et 4,1 selon le laboratoire de détection physique du CEA (Commissariat à l'énergie atomique). "Nous avons environ 2000 séismes chaque année en France, celui de Dole est d'une magnitude habituelle. On en dénombre une dizaine par an" explique l'ingénieur. 

Où le tremblement de terre a-t-il été ressenti ? 

Les témoignages affluent. Une centaine en moins de deux heures. Le séisme a été ressenti dans la région de Dole, mais jusqu'en Côte d'Or et Saône et Loire. "On a des témoignages entre 20 et 40 km à la ronde". Les personnes qui ont senti la secousse peuvent témoigner ici. 
Les témoignagnes vont permettre aux sismologues de déterminer l'intensité du tremblement de terre. 

Où était l'épicentre ? 

Le tremblement a été ressenti au plus fort sur la commune de Tavaux. "Les gens les plus proches de l'épicentre ont pu entendre un bruit d'explosion comme celle d'une bonbonne de gaz. Plus on s'éloigne, plus le bruit est un grondement sourd" confie l'ingénieur strasbourgeois. 

Pourquoi la terre a tremblé ce matin ?

Christophe Sira rappelle que la Franche-Comté est placée au dessus de failles. "Un réseau de failles est entré en compression ce matin, on ne peut pas prédire les séismes" ajoute-t-il. 


Y-aura-t-il des répliques ? 

Selon l'ingénieur, il peut y avoir des répliques dans les prochains jours mais la population ne devrait pas les ressentir, ou juste de légères vibrations. La probabilité d'un séisme plus fort reste plausible scientifiquement. 

A quand remonte le dernier gros séisme en Franche-Comté ?

C'était le 23 février 2004. La terre avait tremblé dans le secteur de Roulans dans le Doubs. La magnitude avait atteint alors 5,4 sur l'échelle de Richter. 


A lire aussi

Sur le même sujet

Dijon : les gilets verts, des médiateurs au service des usagers

Les + Lus