À Sennecey-le-Grand, les élèves apprennent à débattre en classe

Au collège Niépce de Sennecey-le-Grand (Saône-et-Loire), un professeur d'histoire-géographie organise depuis cinq ans des discussions entre élèves à visée démocratique. Une façon d'apprendre très tôt à débattre et à s'écouter.

Un cours d'oralité est proposé aux élèves de cinquième quatre à cinq fois par an.
Un cours d'oralité est proposé aux élèves de cinquième quatre à cinq fois par an. © Anthony Borlot / France 3 Bourgogne
Au collège David Niépce de Sennecey-le-Grand, les élèves de cinquième apprennent les bases d'une discussion : s'écouter, argumenter, ne pas se moquer.
 
À Sennecey-le-Grand, les élèves apprennent à débattre en classe ©France 3 Bourgogne

Les élèves, de 11 et 12 ans, ont chacun un rôle défini lors du débat. L'une prend des notes pour synthétiser le propos, d'autres discutent, certains observent sans s'exprimer.

Le président de séance est chargé de distribuer la parole. "J'interroge ceux qui parlent le moins, explique Lewis. Notre règle dans la classe, c'est priorité aux petits parleurs."
 

S'affirmer et prendre la parole

Pour les élèves, tout l'enjeu est d'arriver à s'affirmer pour prendre la parole en public.

"Mon objectif c'est que les élèves puissent se dire que le voisin pense différemment que moi. Et qu'on doit bâtir ensemble une réflexion commune pour arriver à des positions médianes afin de vivre ensemble", détaille Bernard Corvaisier, professeur d'histoire-géographie dans l'établissement.

Dans ce collège, tous les élèves de cinquième participent à ce cours d'oralité quatre à cinq fois par an.
 
© France 3 Bourgogne
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
éducation société