Musique : La Belfortaine Adeline Toniutti rendra hommage à Freddie Mercury

Samedi 20 novembre, la Belfortaine Adeline Toniutti et ses amis musiciens entonneront les titres emblématiques de Queen au Théâtre de La Mals à Sochaux. Une manière de commémorer Freddie Mercury, décédé il y a 30 ans.

« Show must go on », chantait, il y a encore 30 ans, Freddie Mercury. Le leader du groupe Queen est décédé en 1981, à l’âge de 45 ans. Il est alors à l’apogée de sa carrière. En Franche-Comté, le spectacle continuera. Car la chanteuse Belfortaine Adeline Toiniutti et ses amis musiciens célèbreront l’artiste disparu samedi 20 novembre, au Théâtre de La Mals à Sochaux.

L’idée lui est venue, lors d’un pèlerinage à Montreux en Suisse. On est en janvier 2021. Adeline Toniutti rend visite à son icône d’enfance, ou plutôt à sa statue. La Belfortaine raconte : « J’étais assise sur un banc, en bas de l’appartement dans lequel Freddie a vécu, je réécoutais les titres de Queen… Pour les 30 ans de sa mort, il fallait qu’on fasse quelque chose. »

Un miracle

« On », car Adeline ne se projette pas encore, ne se voit plus monter sur scène. Il y a sept ans, la jeune belfortaine, alors chanteuse d’opéra, perd sa voix. Un accident domestique abîme ses cordes vocales, et bouscule sa carrière. « A ce moment-là, je ne voulais plus vivre », lâche Adeline Toniutti. Sa vie prend un autre tournant : si elle ne peut plus chanter, alors elle aidera les autres à travailler leur voix, en devenant coach vocal.

Pour commémorer Freddie Mercury, la jeune femme choisit quatre amis Luca Sannai, ténor de l’Opéra de Paris, Giulia Capello, mezzo-soprano, Cyril Ghanem, ténor et le pianiste Mr. Lee. Les répétitions commencent alors, avec des arrangements liés au monde de l’opéra. Puis au fil des semaines, le miracle se produit. Elle raconte : « Au fur et à mesure, à force d’entraînements, j’ai repris ma voix. Elle n’avait plus la même couleur, je ne pouvais plus chanter du lyrique, mais j’avais un timbre rock. » Idéal donc pour reprendre Queen.

« Je le voyais à la télé avec sa veste jaune »

Comment interpréter les chansons d’un mythe de l’histoire musicale ? Qu’est-ce que cela fait de reprendre les titres de son icône d’enfance ? « Beaucoup de pression, rit Adeline. Freddie Mercury, je le voyais à la télé, avec sa veste jaune. Je l’aime depuis que je suis petite. Ce concert, je le fais par amour. »

Deux heures de Queen, et beaucoup d’essoufflement. « J’ai dû prendre un coach sportif pour me préparer ! », raconte la Belfortaine. D’autant que la tournée prendra de l’ampleur, avec des dates prévues à Montreux en Suisse, mais aussi outre-Atlantique, à New York. Et peut-être la route se poursuivra. Adeline Toniutti confie son rêve fou : « J’aimerais que Bryan May, le guitariste de Queen me repère. Et peut-être jouer avec lui, qui sait ? J’ai bien retrouvé ma voix. »

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture