SPA de Belfort : « si on n'a pas de legs, dans deux ans on n'est plus là »

Depuis plusieurs années, la SPA de Belfort connaît des difficultés financières. Mais aujourd’hui, la situation est tellement critique que son personnel lance un cri d’alarme.

Illustration d'un chien dans un refuge de la SPA.
Illustration d'un chien dans un refuge de la SPA. © Grégory YETCHMENIZA - Maxppp
" Il faut un legs pour sauver la SPA de Belfort ". Cette phrase, c’est Géraldine Deloye, ancienne directrice du refuge qui la prononce.
Un cri d’alarme partagé par l’ensemble du personnel, les bénévoles et Elvina Bermon, la nouvelle directrice de la SPA de Belfort. " On pioche dans nos réserves, si on continue comme ça, dans deux ans, on va devoir fermer". Les comptes de l'antenne belfortaine de protection des animaux sont dans le rouge.


Pas de gros legs et des chèques pas adressés à la bonne SPA 

Les dons sont là, malheureusement, ils ne comblent pas tout. En plus, la plupart des chèques ne sont pas au bon ordre. Ils sont adressés à la "SPA", hors la "SPA" c’est Paris. " Pour que ce soit la SPA de Belfort qui perçoivent ces dons, il faut impérativement que les chèques soient à l’ordre de la " SPA de Belfort " et adressés au siège social de Belfort ou directement au refuge de Belfort "( Adresse du siège social : 124 Avenue Jean Jaurès, BP 60112, 90 002 Belfort Cedex / Tél : 03 84 21 07 08. Ouvert le lundi de 8h30 à 11h00 - Adresse du refuge : Chemin du Vallon, Faubourg de Brisach, 90 000 Belfort / Tél : 03 84 21 07 36. Ouvert 7j/7 de 14h00 à 17h00. Secrétariat fermé mardi et jeudi après-midi )


"Il nous faudrait 100 000 euros pour cette année, Elvina Bermon, directrice de la SPA de Belfort


Deuxième problème : les legs. Un legs par an permettait de tenir les comptes à flot sur une année. Mais les legs sont trop rares. " L’an passé, nous avons reçu un legs de 10 000 euros, on remercie ce donateur, c'est super, malheureusement il ne nous sauve pas ", poursuit Elvina Bermont. " Il nous faudrait 100 000 euros pour cette année ".

Face à cette urgence, une cagnotte en ligne a été ouverte par un le vice-président de la SPA de Belfort, Patrick Kazmierzak. Elle a déjà permis de réunir près de 8000 euros. 


Des locaux vétustes et inadaptés


A ce manque d’argent s’ajoute un autre problème. La vétusté des lieux. " Certains box sont chauffés mais pas tous, hors maintenant c’est une obligation. Ces box-là on les laisse aux chiens âgés ou aux chiots. Pour les autres, on multiplie les astuces pour éviter les courants d’air. Beaucoup d’animaux, que ce soit les chiens ou les chats, tombent malades. Ce n’est plus acceptable ".

Pour l’heure, aucun terrain n’a été trouvé alors que cela fait des années que la SPA espère de nouveaux locaux.



Adressez vos dons :
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
solidarité société animaux nature