• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Un jeune Belfortain récompensé pour ses tee-shirts déjantés

Paul Langeron vient de gagner 1300 € / © Yann Schmitt
Paul Langeron vient de gagner 1300 € / © Yann Schmitt

A 25 ans, Paul Langeron vient de remporter le premier prix du concours «Talents des cités», à Belfort. Une récompense qui salue son travail d'entrepreneur : il est le créateur d'ORJ, une marque spécialisée dans les tee-shirts décalés. 

Par Adrien Gavazzi

«Il ne faut pas pousser mémé dans les orgies ! » A coups de slogans détournés, Paul Langeron a trouvé le bon filon. A Belfort, où il exerce, on commence à s'arracher ses tee-shirts : tissu simple, monochrome, enrichi de messages ou de photos imprimées. Ici, un portrait de Ghandi en rappeur américain ; là, Dark Vador reconverti dans la vente de café à capsules.

© Yann Schmitt
© Yann Schmitt


Sa marque, «ORJ» (prononcez «orgie»), pioche dans les codes de la pop, cette culture «laissée dans l'indifférence et diabolisée par une élite aussi rigide que le manche à balai qui les fait tenir debout», comme il le clame du haut de ses 25 ans. 

1300 € à la clé 


De l'impertinence, de l'humour, et un flair de chef d'entreprise : le cocktail a séduit le jury belfortain des Talents des cités. Ce concours national récompense chaque année quarante entrepreneurs venus des quartiers défavorisés ; cette fois, c'est Paul Langeron qui décroche le premier prix, avec à la clé un chèque de 1300 €.

Une somme qu'il compte bien «investir dans la fabrication de tee-shirts de qualité». Pour l'heure, ses vêtements sont en vente dans une boutique de Belfort. Mais le jeune homme, qui ne vit pas encore de sa production, est encouragé à voir plus grand : il évoque un futur dépôt à Montbéliard, un autre à Strasbourg ; et rêve peut-être de conquérir la France ?

Un jeune belfortain récompensé pour ses tee-shirts déjantés
Avec Paul Langeron, fondateur de "La Fabrique à Design" ; Colin Baumeister, dessinateur et associé à "La Fabrique à Design" Reportage de Frédéric Buridant et Yann Schmitt

 

Sur le même sujet

Chenôve : de nouvelles voitures ont brûlé en ville

Les + Lus