Cet article date de plus de 6 ans

Ces emprunts toxiques qui empoisonnent le Sertrid à Bourogne

La hausse du franc suisse ces derniers jours est une aubaine pour les frontaliers mais un cauchemar pour certaines collectivités, dont les emprunts sont indexés sur la monnaie suisse. 
Exemple à Bourogne où le syndicat de traitement des déchets du Territoire de Belfort, le Sertrid, est  pris à la gorge par ces emprunts toxiques. Le président de la CAB, Damien Meslot, a contre-attaqué aujourd'hui. La structure a contracté des prêts à hauteur de 52 millions d'euros.certains sont indexés sur le Franc Suisse... Du coup, depuis quelques jours, les intérêts grimpent en flèche. Damien Meslot envisage de poursuivre en justice la Société de financement local, un organisme créé par l'Etat pour régler le problème des prêts structurés suite à la faillite de Dexia. Le maire de Belfort souhaite renégocier ces emprunts toxiques.


durée de la vidéo: 01 min 51
Sertrid et les prêts toxiques

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie