Le ras-le-bol des entreprises de travaux publics

© France 3
© France 3

Le Confédération Générale des Petites et Moyennes Entreprises (CGPME) du Territoire de Belfort dénonce l'absence de sous-traitants locaux sur le chantier de l'hôpital Nord Franche-Comté à Trévenans et propose une clause de retombées économiques locales

Par Fabienne Le Moing

Sur ce chantier prés de 80% du marché obtenu par la société Pertuy, filiale du groupe Bouygues a été sous-traités par des entreprises étrangères.
De quoi fait rager le directeur de le CGPME et de nombreux chefs d'entreprise. Certains se sont regroupés pour faire front et récupérer une part de marché mais en vain car Pertuy leur demandait de casser leurs prix de près de 30%. Irrecevable pour eux bien évidemment.

Regardez le reportage d'Emmanuel Thierry suivi de l'intervention de Jacky Bernard vice-président de la CGPME du Territoire de Belfort
La problèmatique dans le secteur des travaux publiques


La CGPME préconise donc une clause de retombées économiques locales tout en respectant le principe européen qui interdit le protectionnisme.

Sur le même sujet

Les + Lus