• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Un samedi Electric à Belfort : au coeur de la manifestation pour les salariés de GE

Environ 300 Gilets Jaunes ont rejoint l'intersyndicale de General Electric cet après-midi pour manifester contre les licenciements. / © Stéphanie Bourgeot
Environ 300 Gilets Jaunes ont rejoint l'intersyndicale de General Electric cet après-midi pour manifester contre les licenciements. / © Stéphanie Bourgeot

Ils sont près de 5000 selon nos estimations, à s'être élancés vers 14h30 de la Place de la Résistance de Belfort en direction de la Préfecture. Des salariés, des élus, des habitants et aussi des Gilets Jaunes. Ambiance au coeur du cortège avec nos équipes.

Par Clément Jeannin, avec Aline Bilinski et Stéphanie Bourgeot

Comme annoncé par les commerçants, le temps de la manifestation, les rideaux ont été baissés en signe de solidarité. Cet après-midi, c'est bien tout une ville qui est venue soutenir ses salariés menacés. À Belfort, près de 6000 personnes ont convergé de la Place de la Résistance à la Préfecture, où une délégation d'élus et de syndicalistes devait rencontrer la Préfète. 

Voyez, au coeur de la manif, le reportage d'Aline Bilinski et Philippe Arbez:
 


14h Place de la Résistance :

La réunion de l'intersyndicale s'est terminée. Devant la Maison du Peuple de Belfort, salariés de General Electric, élus régionaux, habitants patientent. La question est de savoir si la foule va venir en nombre participer à la manifestation, annoncée comme étant la plus importante depuis septembre 2016 et l'annonce de la fermeture d'Alstom. À l'époque, entre 2500 et 5000 manifestants avaient défilé. 
La foule commence à être nombreuse Place de la Résistance / © Aline Bilinski
La foule commence à être nombreuse Place de la Résistance / © Aline Bilinski

14h15 : le syndicaliste Philippe Poutou rejoint la foule.

Il est une des figures nationales présentes à cette manifestation, à l'instar de Jean-Luc Mélenchon qui a participé le matin à la réunion de l'intersyndicale en compagnie des élus locaux. Le syndicaliste, ouvrier chez Ford et ancien candidat à la présidentielle de 2017 retrouve des visages connus. À noter la présence dans le cortège de quelques 300 gilets jaunes.
© Aline Bilinski
© Aline Bilinski

14h30: les élus essaient d'être un maximum sur les photos

Les discours sont terminés. Le cortège va s'élancer. Caméras, appareils photos et micros sont par dizaines en tête de cortège, les élus forcent parfois pour réussir à remonter le cortège et être au plus prês de la tête. Ils forment un deuxième cortège derrière celui de l'intersyndicale. 
Voyez ce reportage de Stéphanie Bourgeot et Laurent Brocard:
Les politiques au soutien des salariés de General Electric


 
Des élus de tous bords présents dans le cortège pour défendre l'emploi chez General Electric / © Stéphanie Bourgeot
Des élus de tous bords présents dans le cortège pour défendre l'emploi chez General Electric / © Stéphanie Bourgeot
© Stéphanie Bourgeot
© Stéphanie Bourgeot
Dans le cortège, la présence remarquée du leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon / © Sébastien Bozon (AFP)
Dans le cortège, la présence remarquée du leader de la France Insoumise, Jean-Luc Mélenchon / © Sébastien Bozon (AFP)



15h15 : la foule des grands jours enjambe la Savoureuse

Il y a beaucoup de monde à Belfort, pas de tension, des slogans sur GE et Macron. La manifestation a, semble-t-il, rassemblé encore plus de monde qu'en septembre 2016, pour sauver le site d'Alstom.
Beaucoup de monde ce samedi à Belfort, en direction de la Préfecture. / © Aline Bilinski
Beaucoup de monde ce samedi à Belfort, en direction de la Préfecture. / © Aline Bilinski
© Aline Bilinski
© Aline Bilinski

15h45 : les élus arrivent à la Préfecture.

C'est l'un des objectifs de cette journée d'action: une délégation d'élus et de membres de l'intersyndicale ont prévu de rencontrer Sophie Elizeon, la préfète du Territoire de Belfort. En tête de la délégation, la présidente de la Région Bourgogne-Franche Comté Marie-Guite Dufay et le maire de Belfort, Damien Meslot.
 
© Stéphanie Bourgeot
© Stéphanie Bourgeot

 

Sur le même sujet

La Comelle : partez en randonnée avec des rapaces !

Les + Lus