• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Thibault Malé, le Panache d'un artiste franc-comtois

Panache c'est le nom choisi par l'artiste Franc-Comtois Thibaut Malé pour son projet solo / © Clément Salzedo
Panache c'est le nom choisi par l'artiste Franc-Comtois Thibaut Malé pour son projet solo / © Clément Salzedo

Depuis un peu plus d'un an, l'ancien guitariste du groupe Slide on Venus s'est lancé dans une carrière solo sous le nom de scène Panache. Entre Paris et la Franche-Comté, il s'apprête à sortir son premier EP. Il sera en concert à Paris ce 25 octobre aux Trois Baudets. 

Par Aude Sillans

La première fois que j'ai vu Thibault Malé, il sautait sur une scène, guitare en bandoulière, avec une bande de rockeurs énervés dénommés Slide on Venus. Franchement, ça envoyait du bois, et donnait une énergie du diable. 
Le groupe est finalement arrivé au bout de son chemin, Thibault lui a pris une autre route, toujours musicale. Pas question d'abandonner sa guitare. Avec elle, il monte alors le projet Panache. Thèmes planants, ambiances intimes, le changement d'univers c'est maintenant pour le parisien-bisontin. 


Ca fait pas un peu peur de se lancer tout seul ? Il est sympa Thibault, même quand on lui pose une question un peu con.
C'était terrifiant, j'avais très peur de me lancer tout seul. Mais il faut apprendre à se faire confiance. 
Et d'ajouter que d'être seul oblige en fait à être très accompagné. " On a besoin des autres, on demande beaucoup de conseils ". Pour ça, Thibault a pu compter sur la Franche-Comté. D'abord avec le tremplin Engrenages qui lui a permis de rencontrer de nombreux professionnels. L'artiste a été soutenu, poussé par les anciens copains du Bastion, l'association de promotion de musique de Besançon. Après une résidence en Haute-Saône, il a enregistré son premier EP à Besançon avec Flavien Van Landuyt. Là j'ai compris le message, pas question de lui infliger une étiquette de parisien, le garçon est avant tout un artiste Franc-Comtois.  
Extrait d'Out of Town


L'EP sortira en début d'année prochaine, en 2018. Entre temps, le musicien se frotte à la scène 

"Quand on est seul sur scène avec une guitare, les gens sont plus attentifs "

L'important pour Thibault c'est de se faire plaisir, et la scène ça fait partie du plaisir. Après le Café de la Danse en mars à Paris, il sera le 25 octobre aux Trois Baudets, et en novembre en Franche-Comté. Et après ? "Un autre EP peut-être, l'objectif c'est de tourner un peu plus". 
 

 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Vacances studieuses sur les traces du patrimoine bisontin

Les + Lus