La vaccination obligatoire en question

© Denis Colle
© Denis Colle

C'est jeudi que la ministre de la Santé présentera son projet de loi de financement de la Sécurité sociale. Il prévoit de rendre obligatoires 11 vaccins au lieu de 3. Eric Alauzet, député du Doubs et rapporteur de la commision ad hoc à l'Assemblée nationale, rechigne à imposer les injections... 

Par ED, avec Stéphanie Bourgeot

Restaurer la confiance des citoyens face à la vaccination : c'est ce que préconise Eric Alauzet, député du Doubs (LREM), plutôt qu'une loi obligeant les parents à vacciner leurs enfants. Médecin et acupuncteur, le député du Doubs est le rapporteur, pour la commission des finances, du projet de loi de finances de la Sécurité sociale pour 2018, qui sera examiné jeudi à l'Assemblée nationale.

11 vaccins obligatoires dès janvier?

Le projet prévoit de rendre obligatoires 11 vaccins pour les enfants de moins de 2 ans, contre 3 aujourd'hui. En plus du DT Polio, les vaccins contre la coqueluche, la rougeole, les oreillons, la rubéole, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, et l’haemophilus influenzae pourraient ainsi devenir obligatoires dès le 1er janvier 2018. De nombreux parents sont contre ce projet de loi, et pointent la dangerosité de certains adjuvants, en particulier l'aluminium. 

Vaccination obligatoire
Reportage Stéphanie Bourgeot et Denis Colle. Montage Stéphanie Chevallier. Avec Dr Anne Avanzi-Gasca (pédiatre) et Eric Alauzet (député du Doubs LREM, (le 30 septembre 2017)



Sur le même sujet

Personnels hospitaliers en maisons de retraite : la réalité du métier à l'EHPAD de Beaucourt

Près de chez vous

Les + Lus