Vous circulez à vélo ? : voici 9 conseils pour éviter le vol... au maximum

Avec le déconfinement et la crise sanitaire du coronavirus, vous êtes plus nombreux à rouler à vélo. On s'attache très vite à ce deux-roues qui nous donne la liberté de se déplacer en évitant les embouteillages. Comment éviter de se faire voler son vélo ? Voici la ckeck-liste à cocher. 

Comment éviter de se faire voler son vélo ?
Comment éviter de se faire voler son vélo ? © Jean-Marc Quinet - maxPPP
Qui n'a pas eu cette petite peur au ventre, ne pas retrouver son vélo après un après-midi de cours à la fac, une soirée cinéma, quelques courses au marché, ou tout simplement une journée de travail ?
Selon la FUB, la fédération des usagers de la bicyclette, 400.000 vélos seraient volés chaque année en France. Et du coup, 80.000 usagers laisseraient tomber le vélo comme mode de déplacement. 

Pour que votre vélo n'entre pas dans ces statistiques, mieux vaut connaître son adversaire, le voleur ! Par opportunité, par ruse, ou par la force, des individus sont tentés chaque heure en France de voler des vélos. Un certain nombre d'astuces vous permettront de mettre toutes les chances de votre côté. Le prix d'un vélo d'occasion, quelques dizaines d'euros ou celui d'un vélo électrique, de 700 à plus de 3.000 euros, incite à s'équiper au mieux contre le vol. Cela passe par un peu d'investissement au niveau du matériel, et un peu de bon sens dans le quotidien, qu'on soit à la ville comme en campagne. 

 

via GIPHY


 

#1 - Toujours, toujours attacher son vélo même pour quelques minutes

C'est la règle numéro un. Comme on ne laisse pas un enfant sans surveillance, idem pour un vélo, un minimum de sécurité. Cela passe par une manoeuvre qui ne vous prendra que quelques secondes, en accrochant votre antivol. 

 

#2 - Choisir un bon antivol et l'utiliser correctement 

Un antivol, c'est après le casque de protection votre achat prioritaire si vous roulez en vélo. 
Différents types d'antivol existent. En U, souple, pliant, avec des cables de petits ou grands diamètres. Et de toutes les couleurs. 
Les antivols pliants « mètres de menuisier », qui permettent d’attacher plus facilement le cadre à un point fixe, apportent une protection supérieure à celle des anti-vols câbles. Cependant, selon les pros du vélos, la forme plate des bras articulés amène une très grande vulnérabilité comparativement aux U.
Les chaînes dont la section des maillons est inférieure à 5 mm ne sont pas recommandées. Pour atteindre le niveau 1, il leur faut un diamètre minimal de 6 mm, en acier très dur. Les antivols type « câbles » sont à bannir. Ceux dont le diamètre est inférieur à 10 mm ne résistent pas plus de 2 secondes. La fédération des usagers recommande si vous le pouvez d'investir dans un antivol pour deux-roues carrément. Un peu plus cher au niveau budget.
La FUB effectue régulièrement des tests de qualité des antivols vélo et moto. Voici les résultats des tests 2020.  Les tarifs vont d'une vingtaine d'euros à une centaine.
 

#3 - Attacher son vélo à un point fixe

Lorsque vous attachez votre vélo, choisissez un point d’ancrage fixe et solide. Un arceau à vélo comme on en trouve dans la plupart des villes, c’est parfait. Un gros poteau d’éclairage, une barrière métallique solide... Bref, un point qui ne peut pas être cisaillé facilement ou démonté.
 

#4 - Poser correctement son antivol


La FUB recommande d’attacher son vélo à une hauteur d’environ 50 cm, avec le cadre bien sûr, et votre roue avant, car c’est celle qui est la plus facile à voler. Autant le savoir.
N’attachez pas seulement une roue à votre antivol, vous risquez de ne retrouver que celle-ci lendemain.
Si vous avez un deuxième antivol, vous pouvez attacher votre deuxième roue, et le cadre au point d’ancrage choisi.
 

via GIPHY


#5 - Attacher son vélo dans un endroit sécurisé


Garer son vélo à l’abri des regards, pour ne pas se le faire voler. C’est tout sauf une bonne idée.  Préférez plutôt un endroit de passage, devant un café, votre mairie. Une école.
Gardez malgré tout en tête que même en pleine rue, certains vols sont commis par des personnes qui utilisent des outils très discrets, ou vont prétendent qu’ils ont perdu la clé de l’antivol si on leur fait une quelconque remarque, ou s’ils sont dérangés. Le risque zéro n’existe pas. La plupart des vols sont commis en plein jour, rappelle la FUB.
Attention aux garages  et caves facilement « forçables ». Dans ce cas, n’hésitez pas attacher là aussi votre vélo pour décourager d’éventuels voleurs.


#6 - Garder un œil sur votre vélo

Vous allez boire un café en terrasse, vous faites une pause une petite heure chez le coiffeur ? Ne vous compliquez pas la vie, s’il y un arceau à proximité, attachez-y votre vélo.

 

#7 - Ne pas laisser si possible votre vélo dehors


Parfois, on ne trouve aucun moyen d’attacher son vélo. Ou vous vous dites : « Non, je ne peux pas le laisser là, c’est trop risqué ». Dans ce cas, demandez à vos amis, ou un commerçant si exceptionnellement vous pouvez entreposer votre vélo sur leur balcon, dans leur couloir si les lieux si prêtent.
 

#8 - Faire graver votre vélo avec le bicycode

Cela ne vous empêchera pas de vous le faire voler certes, mais ce tatouage dit marquage bycicode vous permettra peut être un jour de le retrouver.
Selon la FUB,  un tiers des vélos volés sont retrouvés abandonnés et ne peuvent être restitués, faute d’identification... Dès 2021,  la nouvelle Loi d’Orientation sur les Mobilités rendra obligatoire le marquage des vélos neufs et d’occasion, en cas de revente par un commerçant.
La liste des opérateurs, dates et lieux de marquage sont publiés sur : www.bicycode.org
Dans le départements du Doubs, par exemple, 3 lieux proposent ce type de marquage. Un marquage coûte entre 5 et 10 euros selon les opérateurs. Il vous faudra une carte d’identité, votre vélo et sa facture d’achat.

L'objectif est d’avoir un fichier national des vélos, et permettre la restitution des vélos volés à leurs propriétaires par les services de police / gendarmerie. Le marquage permet de lutter aussi contre le recel et la revente illicite . 

Le marquage BICYCODE® est visible. Il est généralement situé en haut du tube recevant la selle, côté pédalier.
 
© @bycicode

 

#9 - Investir éventuellement dans des accessoires supplémentaires contre le vol 

Si avec tout cela, vous tenez à votre vélo comme à la prunelle de vos yeux et que votre budget le permet, il existe des alarmes pour vélos (à partir d’une vingtaine d’euros).  Elles émettent un bruit strident si on touche à votre vélo. Vos voisins apprécieront !
Il existe aussi des traceurs GPS pour localiser un vélo, comptez un budget au moins d’une centaine d’euros.  




 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cyclisme sport
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter