Auxerre : les travaux du contournement sud devraient bien débuter en 2023

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie-Charlotte Duluc avec Claire Lebret
Les travaux de contournement sud d'Auxerre devraient débuter en 2023.
Les travaux de contournement sud d'Auxerre devraient débuter en 2023. © Yacine Araboui, France Télévisions

Le projet de contournement sud d’Auxerre s’accélère. Le plan de financement a été signé en Préfecture, pour un montant global de 129 millions d’euros. Les travaux devraient débuter en 2023 pour désengorger le centre-ville dans cinq ans. Du côté des associations de riverains la nouvelle divise.

Le projet de contournement d’Auxerre se précise. Le plan de financement vient d’être signé par les différents acteurs du dossier. Ce sont donc près de dix kilomètres de tracé qui devraient voir le jour entre la route nationale 6 et la départementale 965.

Le chantier de la future déviation auxerroise devrait débuter d'ici 2023 pour une mise en service espérée en 2026. 

  • Des habitants satisfaits

Des travaux très attendus dans la cité auxerroise. Cela fait des années que l’on parle de ce contournement sud de la ville d’Auxerre. “Il y a beaucoup de camions qui passent. J’habite ici depuis trente ans et j’ai vu le nombre de camions augmenter”, commente une habitante  “Ils arrivent du nord et ils vont au sud, ils sont obligés de traverser la ville. Tant que ce sera pas fait ce contournement il y aura toujours ce souci là. En enlevant les camions cela va libérer de la place aux cyclistes”, ajoute un autre auxerrois.

La ville d'Auxerre, l'agglomération de l'Auxerrois, le département de l'Yonne, la région Bourgogne-Franche-Comté et l'Etat on signé un plan de financement pour acter leur participation au budget à hauteur de 129 millions d'euros.

7 millions d'euros trouvés

Du côté de la Préfecture du département de l'Yonne, l'appui gouvernemental a été décisif. “C’est vraiment une décision qui a été prise par le premier ministre pour apporter un appui à ce territoire. Il s’était déplacé le 24 septembre et, ce dossier qui était bloqué parce que le financement était difficile à trouver, avec l’appui du premier ministre on a pu trouver 7 millions d’euros supplémentaires et c’est ce qui a permis de débloquer cette situation qui existait depuis les années 2000”, détaille Henri Prévost, Préfet de l’Yonne.

Deux collectifs de riverains réagissent d'ores et déjà à la signature du contournement sud d'Auxerre.

  • “Nous sommes vraiment contents”

Du côté de l’association des riverains, c'est la satisfaction. “Cela fait 60 ans que nous attendons cette rocade, c’est vraiment pour nous Noël avec trois semaines d’avance avec les subventions qui ont été votées. Nous sommes vraiment contents”, explique le président de l'association triangle infernal, Alain Garnier. 

Cette déviation était selon l’association primordiale. “Ici vous êtes au carrefour infernal, il passe plus de 1.500 véhicules par jour et plus de 1.000 camions de gros tonnages. Il y a des vibrations, des pollutions pour tous les gens qui habitent le secteur sud-ouest d’Auxerre. Les camions passent devant deux lycées, des maternelles, l’hôpital… C’est franchement infernal”, ajoute-il. Ils restent tout de même sur leur garde. “La lutte n’est pas finie, on attend le premier coup de pelleteuse”, ajoute Alain Garnier.

  • "Toutes les deux minutes un camion passe"

Un autre riverain a acheté son appartement il y a dix ans en plein mois d’août alors que la circulation était peu importante. “Toutes les deux minutes il y a un camion qui passe cela en fait 900 par jours de 5 heures du matin à 22 heures le soir. On ne peut pas profiter du balcon. Le bruit, les odeurs, le fuel, les plaquettes de frein qui déposent sur les balcons des poussières noires... Tout cela on le respire, c’est inconcevable”, explique Jacques Caudy, retraité.

  • “Dénaturer le seul endroit vert d’Auxerre”

Un autre collectif craint, avec la future rocade, un engorgement des camions et un impact sur l’environnement. “C’est beaucoup d’argent public, c’est une façon de dénaturer le seul endroit vert d’Auxerre, il y aura une pollution atmosphérique, une pollution par le bruit, une insécurité, une usure des routes, autant de problèmes dans un avenir plus ou moins proche qui ne pourront pas être absorbés ici. On ne peut pas servir de zone de transit à ce point là” explique Philippe Brunet, membre de contournement "non".

Evoquée depuis des décennies, la rocade devrait voir son chantier débuter au printemps 2023

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.