Yonne : deux fourgons qui transportaient des bijoux ont été attaqués sur l'A6

Deux fourgons fortement sécurisés ont été braqués dans la nuit du mardi 10 au mercredi 11 mars 2015 par une quinzaine d'individus sur l'autoroute A6, au péage d'Avallon, dans l’Yonne. Ce serait le plus gros braquage depuis celui de Tony Musulin en 2009. Les voleurs sont toujours en fuite.

Le braquage a eu lieu vers minuit. Il a été mené par un commando de 15 hommes armés et cagoulés, qui se sont ensuite enfuis en direction de Paris, à bord de 4 grosses cylindrées et de deux estafettes.

es fourgons braqués ont été retrouvés abandonnés sur un terrain à proximité du péage d'Avallon.



 Les camions appartiennent à la société Temis, qui est spécialisée dans le transport de biens précieux. Les deux engins, qui ressemblent à des poids lourds classiques, ont été retrouvés calcinés et abandonnés sur un terrain à proximité du péage. Des experts de l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale se sont rendus sur place pour établir les relevés de police scientifique. 

Les gendarmes sécurisent la zone pour empêcher les curieux de s'approcher du terrain. Un des camions est totalement éventré avec à ses côtés une pelleteuse.



Il n'y a pas de victimes, a indiqué le parquet d'Auxerre. Aucun coup de feu n'a été tiré et les 4 conducteurs sont sains et saufs.
La Juridiction interrégionale spécialisée (Jirs) de Paris est saisie de l'enquête, confiée à l'Office central de lutte contre le crime organisé (OCLCO).

 Selon la société d'autoroute Paris-Rhin-Rhône (APRR) l'attaque n'a pas occasionné de dégâts au péage d'Avallon. Mais, la société indique qu'un chemin d'accès à l'autoroute a été forcé.

Par ailleurs, des véhicules utilisés par les braqueurs ont été retrouvés incendiés dans la commune de Quenne, dans l’Yonne. La gendarmerie a installé un périmètre de sécurité autour de l’endroit.

Un dispositif de recherches a été mis en place dans le département de l'Yonne et les départements limitrophes avec un appui de la section aérienne de la gendarmerie.



Pour l'heure, le montant du préjudice de ce braquage, qui a eu lieu vers minuit dans le sens Paris-Lyon, est estimé à neuf millions d'euros, selon la source proche du dossier. 
Les camions transportaient des bijoux pour une vente prévue à Besançon, selon les premiers éléments de l'enquête.


durée de la vidéo : 00h01mn32s
©INA

L'attaque de l'Yonne serait le plus important braquage de fourgons depuis celui de Tony Musulin en 2009. Ce convoyeur de fonds avait profité le 5 novembre 2009 d'une halte dans Lyon pour disparaître avec son fourgon alors que ses deux collègues étaient sortis. Il avait emporté 11,5 millions d'euros.

Quelque 9,1 millions avaient ensuite été retrouvés dans un box qu'il avait loué. Tony Musulin s'est rendu à la police et a purgé une peine de plus de quatre ans de prison avant de sortir en 2013. Les 2,5 millions manquants n'ont jamais été retrouvés.

Le braquage le plus spectaculaire de ces dernières années en France reste celui de la bijouterie de luxe Harry Winston à Paris : en 2007, des hommes déguisés en peintres avaient fait irruption dans la bijouterie et avaient récidivé un an plus tard. Le butin s'était élevé à plus de 100 millions d'euros. Les malfaiteurs sont actuellement jugés par un tribunal parisien.