PSA-Rennes : les salariés de la Janais sous le choc

Mickaël Gallais, CGT - PSA Rennes interviewé par les journalistes / © Erwan Berthelot
Mickaël Gallais, CGT - PSA Rennes interviewé par les journalistes / © Erwan Berthelot

1400 salariés de PSA à la Janais vont être licenciés, c'est l'arrêt d'une ligne de production complète. La CGT appelle à débrayer dès aujourd'hui. Manifestation prévue demain.

Par Sylvaine Salliou

Ils ont embauché très tôt ce matin, comme d'habitude, mais l'ambiance était encore plus lourde que ces derniers jours. "Mon père a travaillé ici, on était 12 000 il n'y a pas si longtemps que ça et nous, on pensait finir notre carrière à l'usine... j'ai été embauchée, il y a 20 ans, auourd'hui, j'en ai 46, je ne vais pas finir ma carrière chez PSA" a expliqué Nadine Cormier, déléguée syndicale Force Ouvrière à Rennes. "Les syndicats ont appris l'information par les médias. Ils n'en reviennent pas et craignent la fermeture pure et simple du site de Rennes, à plus ou moins long terme... comme Aulnay disent-ils. Ils ne veulent pas rester les "bras ballants".

 
 
Les salariés font grise mine en sortant de l'usine ce midi. Il y a déjà plusieurs années que l'ambiance est morose là-bas. Les gens attendent de savoir comment ça va se passer demain pour eux, qui va être concerné. Tandis que les salariés qui ont fini leur journée sortent de l'usine, des représentants de la CFDT leur tendent des tracts appelant à manifester le 15 septembre et à signer une pétition. Ecoutez ces réactions recueillies par MA Mouchère et Séverine Breton


Les salariés de PSA-La Janais sont choqués
Les salariés de PSA-La Janais sont choqués



##fr3r_https_disabled##
PSA Rennes La Janais: les réactions
PSA Rennes La Janais: les réactions. Franck Mahy, UNSA, et un salarié
Pour Mickaël Gallais, délégué syndical de la CGT à Rennes, "la direction nous déclare la guerre"." Je suis arrivé en 2004, a-t-il expliqué à notre équipe sur place, j'ai vu partir la moitié de mes collègues sur la ligne... on va se battre". La CGT va passer voir les salariés dans l'usine et va appeler à débrayer dès aujourd'hui. Pour Nadine Cormier de FO, "il y a des gens qui ont pris des décisions qui ont mis 90% des gens de PSA dans la merde" (Ecouter l'interview)

##fr3r_https_disabled##
Nadine Cormier, FO: "ils nous ont foutu dans la merde"
Nadine Cormier, FO: "ils nous ont foutu dans la merde"


David Ruellan, du SIA, le syndicat indépendant de l'automobile "nous avons déjà fait tant d'efforts". Et le syndicaliste de rappeler, les transformations imposées aux salariés: "on nous a demandé de compacter [transformer les lignes], nous avons compacté, on nous a demandé de réduire la masses salariale, nous avons réduit la masse salariale... et ça continue".

Ironie du sort, dans chaque atelier, 330 voitures sont sorties de l'usine hier... c'est 10 de plus que ce qui est prévu normalement par atelier, selon Franck Mahy, délégué syndical de l'Unsa. 

 


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus