Exclusif : Témoignage d'une salariée de PSA de Rennes qui avait accepté d'être mutée à Aulnay

Elle a quitté PSA-Rennes pour Aulnay... et maintenant / © France 3
Elle a quitté PSA-Rennes pour Aulnay... et maintenant / © France 3

Vicky a été deux fois, victime des plans de restructuration chez PSA Peugeot Citroën. En 2009, elle avait accepté de quitter l'usine de Rennes pour celle d'Aulnay... comme tous les autres salariés. Aujourd'hui, elle est inquiète.

Par Sylvaine Salliou

Elle avait quitté Rennes pour Aulnay en 2009. La prime était alléchante à l'époque: 34 000 euros et plus de 9 000 euros pour s'installer là-bas. Le site de Rennes était en sureffectif, la direction a supprimé l'équipe de nuit, 1 700 postes ont été supprimés à ce moment-là. 

Vicky Dilo avait alors choisi de déménager de suivre une formation pour arrêter le travail à la chaîne. Aujourd'hui, elle est passée au contrôle qualité, mais que deviendra-t-elle dans un an? Déçue, cette jeune femme ne fait plus confiance au groupe et n'acceptera aucune mutationElle subira donc son deuxième plan de restructuration en 3 ans. 
Ecoutez son témoignage recueilli par Luc LACROIX et Xavier ROMAN
 
Témoignage de Vicky, une ex-salariée de PSA-Rennes mutée à Aulnay en 2009
Elle avait accepté la mutation en 2009... Aujourd'hui, son usine va fermer.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus