Vieilles Charrues : Le "j'aime, j'aime pas" de la soirée de vendredi

Plus de 50 000 festivaliers sont venus voir The Cure, Bloc Party, Metronomy, Brigitte, Youssoupha ou Thomas Dutronc. C'était globalement une très bonne soirée. 

© afp
The Cure : La coupe de corbeau aux cheveux crêpés n'a pas changé, la voix est la même, Robert Smith est toujours là, quelques kilos en plus. L'heure est à la nostalgie. Les souvenirs défilent dans les têtes. Deux quadras dansent, et l'une d'elle soudain donne la clé pour bien vivre ce flash-back : "on écoute, on ferme les yeux, et là on danse dans notre chambre d'adolescentes ". Pour Eric, " c'est la magie des vIeilles Charrues qui opère, on voit Robert Smith arriver sur la scène, au milieu d'un champ, c'est impressionnant ". Certains moins fans, déplorent le côté mécanique. Gauthier nous dit qu'ils " jouent comme s'il n'y avait personne devant eux". Léo, lui a beaucoup aimé les "tubes", mais pour le reste, c'était un peu long, nous dit-il. C'est le concert de la soirée, pour la majorité de festivaliers nostalgiques de leurs jeunes années, The Cure a quand mis le feu sur Kerampuilh, les festivaliers sont conquis. Pari gagné ! 
Ecoutez cette interview de Rober Smtih, juste après son concert :
Robert Smith, The Cure: "on est là pour le plaisir de chanter"

Brigitte : Elles ont commencé sous le soleil et la température est légèrement montée tout au long du concert du duo de chanteuses françaises composé de Sylvie Hoareau et Aurélie Saada. Toutes les deux vêtues d'une belle robe de soirée scintillante, les langoureuses Brigitte ont fait danser les festivaliers. Elles ont enchaîné les chansons, de manière très fidèle à leur album. "Elles ont fait chanter et danser les gens, elles les ont même fait asseoir pendant une chanson. On avait presque l'impression qu'elles étaient en communion avec la foule, elles ont pris du plaisir et on l'a vu" nous ont dit ces fans. Pour Cécile et Sabine, "elles étaient hyper belles dans leur habit de lumière". Il faisait beau et chaud, on les attendait, on n'est pas déçu". 

Les Vieilles Charrues : 60 000 festivaliers par jour et 500 intermittents
Les Vieilles Charrues : 60 000 festivaliers par jour et 500 intermittents

Thomas Dutronc : Beau concert du fils de... vous savez quiThomas Dutronc n'est pas enfant de manouche, "il aurait pu l'être" nous dit cette jeune fille aux anges : "on dirait qu'il est né là-dedans, il a un doigté incroyable, c'est un excellent musicien". "Il joue même mieux que son père" nous a confié cette jeune fille, étonnée par la performance. 

© afp

Youssoupha : "Enfin un rappeur français d'aujourd'hui digne de ce nom" nous dit Karine. Il faut dire que Youssoupha a fait très fort, d'après Ouest France, "les basses du chanteur de hip-hop étaient tellement puissantes qu’elles ont déclenché les alarmes des 18 véhicules du transport artistes. Il a donc fallu ouvrir toutes les voitures, garées à proximité de la scène Kérouac pour stopper ce nouveau concert de klaxon."

Metronomy : "on s'appelle Metronomy et on est content de vous voir tous là ". Metronomy est entré sur scène après The Cure. Ils étaient sur la scène Kerouac et ont mis le feu. " c'est de la pop qui gigote " nous dit Bruno.

Martin Solveig : Un an après David Guetta, il a transformé le site de Kerampuilh en dance floor géant. " J'ai adoré, c'était la même ambiance de danse que David Guetta, mais c'est mieux musicalement, plus riche" nous dit Jérôme. Martin Solveig a également vraiment apprécié son passae aux Vieilles Charrues aussi, la preuve son tweet envoyé après son concert : "Je ne me remets pas des Vieilles Charrues, des images plein la tête

© afp
Elles sont 11 vaches normalement... aux vieilles charrues
Elles sont 11 vaches normalement... aux vieilles charrues
Ils nettoient le site tôt le matin et voient les concerts tard le soir
Ils nettoient le site tôt le matin et voient les concerts tard le soir
Tous nos articles sur les Vieilles Charrues
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter