The Cure aux Vieilles Charrues: bel et bien là

Beaucoup les attendaient. Avec une pointe d'appréhension peut-être. Et bien ils étaient là, et en forme, au grand soulagement des fans.

Robert Smith- The Cure aux Vieilles Charrues
Robert Smith- The Cure aux Vieilles Charrues © Bruno Vanwassenhove
On dit quelques fois qu'un grand groupe sur le retour assure un concert sur trois. Dont acte: après les Eurockéennes, où ils ont assuré après l'orage un set de plus de 2 heures, Robert Smith et son efficace backing band fait mentir les statistiques. Ils sont bel et bien là sur la grande scène de Kerampuilh, et ils font le job: 3 heures de concert. Le groupe s'est arrêté à Carhaix, 10 ans jour pour jour après son dernier passage au festival des Vieilles Charrues. 

En témoigne cet extrait de concert sur le site de Kerampuilh : The Walk


Le public parti pour remonter le temps

Bien sûr on a tous eu une réaction en voyant Robert Smith, "maquillé comme un camion volé", entré sur scène avec un embonpoint qui ne faisait pas partie de nos souvenirs de jeunesse. Deux quadras dansent, et l'une d'elle soudain donne la clé pour bien vivre ce flash-back: "on écoute, on ferme les yeux, et là on danse dans notre chambre d'adolescentes". 
"Quand il est arrivé sur scène" témoignent Eric et Rozenn, "on s'est dit... Robert Smith au milieu d'un champ.... c'est impressionnant". La magie de Kerampuilh agit. Combien de fois on a pu se dire ça... et pourtant, combien de fois devant des monstres sacrés on a pu penser, comme Gauthier, "c'est un groupe qui jouerait pareil s'il n'y avait personne devant lui."

Certes, le set est rodé. En tout, trois heures de concert. "Ils sont chauds" lance un ado conquis, et la rumeur court qu'un enregistrement live serait en cours. Et bientôt, peut-être un album spécial Vieilles Charrues.

© B. Van Wassenhove
© B. Van Wassenhove
© B.Van Wassenhove
© B. Van Wassenhove
© B. Van Wassenhove
© B. Van Wassenhove
© B. Van Wassenhove


Qu'a dit Robert Smith après son concert ? 

La dernière que The Cure est venu aux Vieilles Charrues, c'était il y a tout juste 10 ans, visiblement ils n'étaient pas au top, d'après Robert Smith. Il a raconté pendant sa conférence de presse que lors de sa venue à Carhaix, en 2002, ils avaient fait la fête la veille et qu'ils n'avaient pas été très bons. Ce qui n'était pas le cas cette année. Sinon quand on demande à Robert Smith, pourquoi son groupe n'a que 2 dates en France et surtout pourquoi il a choisi Carhaix, il répond qu'au vu de la programmation avec notamment Sting et Bob Dylan, c'était normal qu'il soit là. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vieilles charrues musique concerts
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter