• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Estelle, un bateau pour Gaza en escale à Douarnenez

L'Estelle à quai à Douarnenez / © France 3 Bretagne
L'Estelle à quai à Douarnenez / © France 3 Bretagne

L'Estelle, un bateau finlandais avec équipage suédois, est en route pour Gaza. Il a fait escale à Douarnenez. C'est la 3ème mission pour rompre le blocus israélien sur ce territoire palestinien. 

Par Krystell Veillard

Lors des précédentes missions des flotilles internationales, les bateaux n'ont jamais réussi à atteindre Gaza. Ainsi en 2010, un navire turc avait été pris d'assaut par l'armée israélienne, l'opération se soldant par neuf morts. Et l'année dernière, c'était encore un échec de ce point de vue..

Dans ce voyage vers Gaza, le plus important n'est pas l'arrivée, mais les escales. Douarnenez est la première halte de l'Estelle depuis la scandinavie. Et tout ce que la ville compte de militants pro palestiniens était là pour accueillir l'équipage suédois. Car si le bateau a peu de chance de jeter l'ancre à Gaza, il lui faut au moins gagner la bataille médiatique.
 
ITW
 
Ceux qui ont participé à la flotille l'année dernière ont le sentiment que leur action a déjà commencé à infléchir la politique israélienne. Car même s'ils ont été interceptés, la violence était nettement moindre.
 
ITW
 
Après Douarnenez, l'Estelle fera escale en Espagne et en méditerrannée, toujours dans le but de recueillir un maximum de soutien dans l'opinion internationale.
 
ITW
 
L'Estelle ne voyage pas le ventre vide: elle doit apporter entre autres du matériel médical et électrique aux palestiniens. Mais sa cargaison la plus précieuse, c'est l'espoir
Dans ce voyage vers Gaza, le plus important n'est pas l'arrivée, mais les escales. Douarnenez est la première halte de l'Estelle depuis la scandinavie. Et tout ce que la ville compte de militants pro palestiniens était là pour accueillir l'équipage suédois. Car si le bateau a peu de chance de jeter l'ancre à Gaza, il lui faut au moins gagner la bataille médiatique.
 
ITW
 
Ceux qui ont participé à la flotille l'année dernière ont le sentiment que leur action a déjà commencé à infléchir la politique israélienne. Car même s'ils ont été interceptés, la violence était nettement moindre.
 
ITW
 
Après Douarnenez, l'Estelle fera escale en Espagne et en méditerrannée, toujours dans le but de recueillir un maximum de soutien dans l'opinion internationale.
 
ITW
 
L'Estelle ne voyage pas le ventre vide: elle doit apporter entre autres du matériel médical et électrique aux palestiniens. Mais sa cargaison la plus précieuse, c'est l'espoir
 
Dans ce voyage le plus important n'est en effet pas l'arrivée, mais bien les escales, car si le bateau a peu de chance de jeter l'ancre à Gaza, il lui faut au moins gagner la bataille médiatique. Douarnenez est ainsi la première halte de l'Estelle depuis la Scandinavie. Une escale, à l'invitation du Festival de cinéma de Douarnenez, manifestation dont l'objectif est de parler et  mettre sur le devant de la scène des minorités et d'inviter des peuples qui luttent pour leurs identités, souvent bafouées 

Ce bateau, l'Estelle, outre son message contre le blocus de Gaza, doit apporter notamment du matériel médical et électrique aux Palestiniens, avec une arrivée programmée courant octobre. Après Douarnenez, l'Estelle fera escale en Espagne et en Méditerrannée, toujours dans le but de recueillir un maximum de soutien dans l'opinion internationale, car sa cargaison la plus précieuse, on l'aura compris c'est l'espoir.

Un bateau pour Gaza en escale à Douarnenez
Un reportage de Catherine Aubaille et Sylvie Secret

Sur le même sujet

Isabelle Autissier et le Théâtre d'Ardoise

Les + Lus