• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Les ostréiculteurs gardent espoir

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Portrait d'un ancien militaire devenu ostréiculteur. Il a commencé son nouveau métier l'année où les premiers naissains sont tombés malades. Mais il croit en l'avenir de la profession, malgré ces années difficiles.

Par Antonin Billet

Le 28ème salon de la conchyliculture et des cultures marines se déroule en ce moment à Vannes (56). Une culture qui compte dans la Région. Avec 30% de la production française et la moitié des concessions marines, la Bretagne est la 1ère région de France en production de coquillages.

Depuis 5 ans, les ostréiculteurs font face à une épidémie inexpliquée. La mortalité des naissains  est toujours très forte. Mais loin de baisser les bras, les professionnels gardent espoir. Ils tiennent salon également à Vannes. Deux jours d'ateliers, de rencontres, de réflexions sur les cultures marines en général.

Rencontre avec un ancien militaire reconverti dans la conchyliculture, que nous avons rencontré :
Portrait d'un conchyliculteur

Sur le même sujet

Saint-Brieuc: au centre, la bataille des élections municipales est lancée

Les + Lus