Sérent: les salariés fixés sur leur sort ce vendredi

C'est ce vendredi que la direction des ressources humaines de Doux va détailler le plan social concernant le site de Sérent. Son repreneur, le groupe LDC, ne conserve que 114 emplois sur 174.

Depuis ce vendredi matin les entretiens avec la direction des ressources humaines du groupe Doux s'enchaînent. Par petit groupe, les salariés prennent connaissance de leur sort personnel: 60 salariés ne seront pas conservés. Ils ont alors l'opportunité de rejoindre un site de Salvia, filiale du repreneur LDC, qui pourra reprendre 55 salariés. Après l'entretien, certains ont rejoint leur poste de travail, d'autre ont quitté l'usine. Ceux qui nous ont parlé étaient amers:

"On nous a fait venir, maintenant on nous fait repartir... on jette les gens comme des malpropres"

"Les critères, je ne sais pas où ils ont été les chercher. Comment ça s'est décidé, comment ça a été calculé..."

"On m'a convoqué ce matin... et dehors! Pour moi c'est un coup de massue, je ne m'y attendais pas du tout".



Toute notre actualité sur le groupe Doux