Le noyé de Granville était bien le Lamballais recherché

La maison de Martial Biannic, à Lamballe.
La maison de Martial Biannic, à Lamballe. © @googlemaps
Le corps repêché, le 15 octobre dernier, entre Granville et Chausey est bien celui de Jean-Christophe Biannic, Lamballais, âgé d’une cinquantaine d’années.

Ce lundi, le procureur de Coutances a confirmé, après les résultats des tests ADN, qu’il s’agissait de l’homme suspecté d’avoir tué, le 5 octobre, à coups de marteau, son père, Martial, âgé de 74 ans et atteint de la maladie d’Alzheimer. Ce jour-là, la voiture de Jean-Christophe Biannic avait été retrouvée vide, près des falaises du Cap Fréhel. Pendant plusieurs jours, des recherches aériennes et nautiques avaient été organisées pour le retrouver.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter