• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Il faut témoigner des violences faites aux femmes

La loi du silence est la complice des violences faites aux femmes. L'indifférence également. Framboise Clausse témoigne dans un livre de son viol. Un message plein d'espoir pour toutes les femmes qui ne peuvent pas en parler.

Par Stéphane Grammont

Framboise Clausse a vu sa vie basculer un jour où très jeune femme, elle a été violée. S'en est suivi une descente aux enfers dans laquelle elle a subit d'autres violences familiales, puis celles de la rue. Quinze ans après, suite à un "parcours de guérison", Elle raconte tout cela dans un livre. "A ma mère, à mes filles, à vous toutes" relate l'histoire de son viol, mais incite surtout les femmes à parler, à s'acquitter du poids de nos cultures qui placent souvent la femme au second plan. Son témoignage a par ailleurs été recueillie par Mireille Darc dans le cadre d'un documentaire, "Pardonner", qui a été diffusé sur France 2 en octobre dernier.

"Les femmes doivent commencer par parler" nous confie-t-elle sur le plateau du 12/13 Bretagne, "comprendre que l'on est pas responsable a fait. C'est le début de la guérison". D'où l'importance de ces journées contre la violence faite aux femmes. Aider les victimes à sortir du silence, et autour, être prêt à écouter, car "la société ne veut pas entendre" explique Framboise Clausse, "et dans la famille aussi, il faut que cela puisse passer par la famille".

C'est pour cela que France Télévisions a mis en place un site internet de recueil de témoignages. Il y en aurait déjà 300 à ce jour. On peut y consulter un documentaire interactif, avec la présence en ligne d'un psychologue pour répondre à tout type de message. Le site sera ouvert jusqu'au 8 mars, date de la journée de la femme.


DMCloud:14907
Témoignage Framboise Clausse


Sur le même sujet

Douarnenez, la plage du Ris interdite à la baignade

Les + Lus