Le feuilleton politico-judiciaire du Mont Saint-Michel en procès ce mercredi

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphane Grammont
Eric Vannier, maire du Mont-Saint-Michel, est poursuivi pour prise illégale d'intérêts. Il dénonce une "justice politique".
Eric Vannier, maire du Mont-Saint-Michel, est poursuivi pour prise illégale d'intérêts. Il dénonce une "justice politique".

Le maire du Mont Saint-Michel est convoqué pour prise illégale d'intérêt pour avoir placé le départ des navettes près de ses établissements. A l'origine de l'affaire, la plainte d'un hôtelier et restaurateur concurrent.

Eric Vannier est le premier magistrat d'une commune qui compte 102 inscrits sur ses listes électorales, mais dont le joyau touristique attire trois millions de touristes. Une véritable poule aux oeufs d'or. A la base de l'abbaye, une cinquantaine de commerces. En face, au lieu-dit La Caserne, s'est érigée une autre zone commerciale: en tout, 50 commerces dont 16 hôtels et neuf bars restaurants, le tout appartenant historiquement à quelques familles. Aujourd'hui, ce sont quelques groupes commerciaux qui se partagent cette manne.

Derrière le procès qui doit s'ouvrir ce mercredi à Coutances, on retrouve deux protagonistes de ce "Dallas" de l'Ouest:

- Eric Vannier, le maire actuel, sans étiquette, qui a hérité d'une boutique de sa grand-mère dans les années 60 . Il est aujourd'hui propriétaire d'une trentaine d'établissements du Mont, dont le groupe la Mère Poulard dont l'activité est internationale. une part minoritaire de son activité selon lui.

Patrick Gaulois, ex maire UMP de 2001 et 2008, et propriétaire de trois restaurants et une sandwicherie sur le "rocher", ainsi que d'autres établissements à Saint-Malo. La femme de ce rennais siège au conseil d'administration de la Sodetour, qui possède 11 établissements au lieu-dit La Caserne, et don la femme .

A l'origine de la suspicion de "prise illégale d'intérêt", deux établissements appartenant à Eric Vannier: "le Relais Saint Michel" et "L'Hôtel de la Digue", situés de part et d'autre du point de départ des navettes qui mènent au mont depuis le 28 avril 2012. Le parquet donnait suite à une plainte déposée par Patrick Gaulois en mai 2011.

Le syndicat mixte avait voté cette implantation des navettes, à 900 mètres du parking que les visiteurs sont aujourd'hui obligés d'occuper, pour une raison de coût des navettes.
Depuis cette affaire, il s'est engagé à négocier de nouveau tarifs avec Véolia, le prestataire, afin de rapprocher le départ du parking.




En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.