Les prix de l'immobilier se tassent en Bretagne

Publié le Mis à jour le

Après deux années exceptionnelles, les prix de l'immobilier se tassent dans l'Ouest. C'est ce que l'on apprend en consultant le baromètre de l'immobilier du Conseil Régional des Notaires pour les quatre départements de la Bretagne administrative.

"La demande étant moins forte, les prix sont au mieux stabilisés et les délais de vente se sont allongés", c'est ce que constate le baromètre du Conseil régional des Notaires de Bretagne.

Les notaires avancent plusieurs raisons:

- dans l’ancien, la fin du prêt à taux zéro et l’allongement du délai de détention permettant une exonération de plus-value ont pénalisé le marché. Les notaires ont constaté une baisse du nombre de vente entre -10 et -15%. La Bretagne résiste mieux que le marché national qui baisse de 25%. 

- dans le neuf, les derniers avantages liés à la loi Scellier n’étaient pas suffisamment motivants. En 2012, il s’est essentiellement vendu des fins de programmes d’où un léger repli des prix,  3000 €/m², avec bien entendu des différences selon la qualité des programmes et leurs situations. A Rennes ou sur le littoral les prix frôlent souvent les 4000 €/m². 

 Les prix médians en Bretagne


Pour les terrains, les volumes ont également diminué de 28%. Ce n’est pas le manque d’ acquéreurs qui justifie ce repli, mais un déficit d’offre. En effet, la Bretagne avec son littoral, ses zones agricoles, a une réserve foncière qui s’amenuise chaque année. Il y a donc une volonté de préserver ce foncier et d’en limiter la consommation.
Les zones constructibles se restreignent et la taille des terrains vendus diminue.
 
Et sur le littoral?
 

Après avoir retrouvé quelques couleurs en 2011, le volume des ventes s'est un peu tassé en 2012. Seul le mois de janvier a connu une belle activité, ceci du à la réforme des plus-value sur les résidences secondaires, qui prenait effet au 1er février. les prix ont donc baissé, sauf dans les stations balnéaires les plus prisées. Du coup, ces prix abordables permettent à certains "locaux" de pouvoir investir sur le littoral.

Tout les baromètres sur le site du Conseil des Notaires de Bretagne

Les tendances générales

tendance générale | Infographics