Quatre organisations syndicales donnent leur accord aux mesures d'accompagnements chez PSA

La CFE-CGC, la CFTC, FO et le Syndicat indépendant de l'automobile (SIA) ont donné un avis favorable aux mesures d'accompagnement des salariés visés par le plan de restructuration de PSA à Aulnay-sous-bois et Rennes. La CGT ne signera pas cet accord.

Par Stéphane Grammont

C'est une nouvelle étape dans la mise en place du plan de restructuration du groupe PSA, avec un accord qui pourrait être trouvé entre direction et syndicats sur les mesures d'accompagnement des salariés visés par le plan. Il prévoit la suppression de 1400 postes sur le site de rennes-La Janais, et la fermeture de celui d'Aulnay-sous-bois. 

La CFE-CGC, la CFTC, FO et le Syndicat indépendant de l'automobile (SIA), majoritaire à Aulnay-sous-Bois, mais pas la CGT, ont jugé que des avancées positives avaient été faites sur les mesures d'accompagnement, à l'issue d'une nouvelle rencontre avec la direction.

Ils ont toutefois précisé, devant la presse, que le projet devait être encore soumis à l'approbation des salariés et ne pourrait, le cas échéant, être adopté définitivement qu'au cours d'un prochain CCE qui devrait se tenir au printemps.

Ce projet d'accord intervient à l'occasion de l'ultime séance de négociations sur l'accompagnement social de la restructuration.

A Rennes, une réunion entre PSA, les représentants de l'Etat et des collectivités locales s'est tenue en Préfecture. Des pistes ont été évoquées pour la réindustrialisation du site de La Janais, pouvant selon la direction maintenir "1000 à 2000 emplois" à Rennes.

Sur le même sujet

Les + Lus