Les 15 Figaros ont quitté Brest pour rejoindre Fort-de-France

Les 15 skippers, participant à la transat Bretagne-Martinique ont quitté les pontons de Brest à 13h, à bord de leur Figaro, direction la mer des Caraïbes, de l'autre côté de l'Atlantique. Une course en solitaire à armes égales, qui réunit des ténors de la voile, mais aussi quelques bizuths. 

Par Krystell Veillard

Cette course est construite sur un principe simple : traverser l'Atlantique en solitaire, sur des bateaux identiques. Les bateaux en question : des Figaros, de dix mètres de long.
Après avoir expérimenté plusieurs points d'ancrage, cette cinquième édition ralliera Brest à Fort-de-France, en Martinique, soient 3500 miles. Cette  transat en mars, pourrait réserver des conditions musclées. Conditions qui devraient avantager plutôt les skippers expérimentés. Onze des quinze concurrents fréquentent le centre d'entraînement de Port-la-Forêt. A côté des briscards, comme ErwanTabarly ou encore Yann Elies, Morvan, Chabagny, on trouve aussi sur la ligne de départ et c'est le charme de la classe Figaro, ceux qui possèdent un palmarès plus léger. Mais qui partent sans complexe.
Il y a deux ans le vainqueur avait traversé l'Atlantique en seize jours. Et les écarts entre les cinq premiers se comptaient en minutes.


Les images du départ de la course


DMCloud:48751
Le départ de la Transat Brest Martinique

 

Le portrait, signé Bruno Gilbert et  Christian Polet, de Simon Troël, bizuth de la Transat


DMCloud:48813
portrait bizuth transat

 

Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus