Edouard Leclerc, l'épicier de la république

Le documentaire Edouard Leclerc, l’épicier de la République raconte comment un commerçant de Landerneau devint l’inspirateur de la grande distribution en France. Antoine Vitkine, le réalisateur, montre comment l’histoire du groupe Leclerc est lié à la personnalité de son fondateur.

Par Sylvaine Salliou

Né en 1926, Edouard Leclerc, s’installe, après la guerre, comme grossiste à Landerneau. En 1951, il transforme son entrepôt en magasin ouvert au public. C'est le début de l'épopée Leclerc. Dans les médias, il se présente comme le défenseur du pouvoir d’achat. 

Zone trouble

Ses adversaires mettent alors en lumière une zone grise de son existence. A 17 ans, sous l’Occupation, il a dénoncé des habitants de Landerneau. Incarcéré à la Libération, il risquait la peine de mort, mais a été libéré de façon providentielle. En 1975, ses adversaires se voient condamnés pour diffamation. Alors qu’il a passé la main à son fils Michel-Edouard en 2009, Edouard Leclerc est décoré de la Légion d’honneur par Sarkozy. A nouveau, son passé trouble refait surface : Bertrand Gobin, un journaliste découvre qu’il ne doit sa libération, en 1945, qu’à un certificat médical de complaisance établissant son “irresponsabilité mentale”. A travers de nouveaux témoignages, ce film démontre que ses délations auraient pourtant bien conduit à l’exécution d’un jeune résistant… Edouard Leclerc est décédé en septembre 2012.

Edouard Leclerc, l'épicier de la république
Teaser du documentaire

Le documentaire sera diffusé ce soir à 23h40 sur France 3

Sur le même sujet

Un procès pour essayer d'éclairer la mort de Clément Méric

Les + Lus