Cet article date de plus de 7 ans

Voilier breton disparu: les recherches suspendues

Un voilier breton a déclenché sa balise de détresse mercredi au large des Açores. A bord se trouvaient un jeune skipper morbihannais et deux autres personnes qui avaient quitté les Antilles au début du mois.
Le voilier Morbihannais a déclenché sa balise de détresse au large des Açores. Lorient était son port d'attache.
Le voilier Morbihannais a déclenché sa balise de détresse au large des Açores. Lorient était son port d'attache. © DR
Le "Grain de soleil", un voilier morbihannais, a déclenché sa balise de détresse mercredi au large des Açores où la météo était très mauvaise. Des recherches, impliquant les secours maritimes portugais et français ont été engagées depuis deux jours. Un voilier s'est dérouté mais a désormais quitté la zone. Ce dimanche, un Falcon de la marine française devait également survoler la zone avec de meilleures conditions météo mais un problème technique l'en a empêché. La préfecture maritime de l'Atlantique attend désormais des nouvelles des secours portugais.  
La carte:
Un voilier breton a déclenché sa balise de détresse au large des Açores le 24 avril 2013
Un voilier breton a déclenché sa balise de détresse au large des Açores le 24 avril 2013 © France 3



Vendredi, un avion portugais avait repéré "une coque blanche retournée, non encore formellement identifiée", avait indiqué samedi la préfecture maritime de l'Atlantique dans un communiqué. Cependant, les recherches n'ont pour l'instant rien donné et devraient être arrêtées côté portugais. "Le Monge", un bâtiment de la Marine Nationale en transit sera sur zone demain. Sans éléments probants, un avis sera ensuite diffusé à tous les bateaux navigant dans la zone. 
Mercredi, ce voilier de dix mètres qui "serait parti des Antilles françaises" début avril avec trois membres d'équipage, a déclenché sa balise de détresse, à environ 600 milles (environ 1.000 km) du sud-ouest des Açores. Les secours maritimes portugais de Ponta Delgada, avaient alors dépêché des moyens aériens pour le localiser.

Parmi les trois membres d'équipage, Guillaume Moussette, un skipper âgé de 25 ans. Il avait travaillé trois ans au centre nautique de Lorient: "C'est un bon navigateur", témoigne Bernard Bocquet, son président. Il avait entièrement retapé ce voilier avec un objectif: partir faire un tour du monde à la voile avec deux amis.  

Bernard Bocquet, président du Centre Nautique de Lorient:
durée de la vidéo: 00 min 25
Voilier breton en détresse: interview de Bernard Bocquet

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers mer voile