Demi-finale de la Coupe de France : tous les espoirs dans Lorient

Publié le Mis à jour le

Après les désillusions brestoises en championnat et rennaises, en Coupe de la Ligue, tous les espoirs bretons reposent sur les épaules des joueurs lorientais, qui mercredi vont disputer la demi-finale de la Coupe de France, face à Evian-Thonon. L'entraînement a repris ce matin...

Pour cette demi-finale en Coupe de la Ligue, de Lorient face à Evian-Thonon mercredi soir, l'objectif évidemment c'est la victoire. Victoire largement à la portée des Merlus. En effet,  les joueurs de Christian Gourcuff sont huitième du championnat, alors que Evian lutte désespérément pour le maintien ... méfiance quand même, on connaît le vieil adage : il ne faut jamais vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué.

Du côté d'Evian, on voit ce match comme un cadeau du ciel, car cette  équipe d'Evian n'avait jusqu'ici jamais dépassé les quart de finale de la coupe de France de football. Ils auront l'avantage de recevoir Lorient, le public sera donc à leur coté, ils peuvent rêver d'exploit, eux qui avaient éliminé le PSG au tour précédent... çà c est pour le bon côté des choses. Le problème, c'est leur 18ème place en championnat. En position de reléguable, la priorité reste évidemment  le maintien en Ligue 1... Maintien plutôt mal engagé puisque les joueurs de Pascal Dupraz se sont inclinés un but à zéro devant Troyes ce week-end... Pour Evian finalement, la vie n'est pas si rose que cela en ce moment, et ça c'est plutôt un bon point pour les Merlus. Ils vont jouer une équipe fragilisée.

Le parcours de Lorient en Coupe de France par Benoît Le Vaillant

le 17 avril dernier à Saint-Etienne, Jérémy Alliadière, d'une reprise de volée, propulse Lorient en demi-finale de la coupe de France. De bonne augure pour les Merlus puisque la dernière fois qu'ils avaient atteint ce niveau, ils avaient tout simplement ramené la Coupe sur le port. C'était en 2002, face à Bastia. Une victoire étriquée mais méritée - 1-0 grâce à un but - tout en finesse - d'un certain Jean-Claude Darcheville.
Cette victoire, c'était l'année même de la redescente en ligue 2, mais qui avait mis la ville en ébullition.
Avant ça, il faut remonter à 1977 pour trouver Lorient au niveau des quarts de finale, contre Reims. Triste souvenir puisque les Bretons - après une victoire 2-0 au match aller - s'étaient fait humilier par le Reims de Bianchi 8 à 2 au retour. Il faut dire que Lorient n'était alors qu'un club amateur.

26 ans plus tard, nouveau quart de finale : le club est en ligue2 mais c'est en tenant du titre qu'il se présente à Bordeaux, où évolue désormais jean-Claude Darcheville. Le Guyanais crée bien des misères aux Lorientais, qui finiront par s'incliner 2-0.
En 2009, année de la Bretagne en Coupe de France, les Merlus se hissent en 8e de finale mais se heurtent à une équipe de Rennes en état de grâce. 3-0 pour les Rouge et Noir.
Oui mais depuis quatre ans de l'eau a coulé sous les ponts. Et le football breton a viré à l'orange.