Marine Harvest : encore 450 emplois menacés dans l'agroalimentaire

© AFP
© AFP

Après Doux et Gad, Marine Harvest, géant norvégien du saumon, pourrait annoncer la fermeture des usines de Poullaouen (29) et Châteaugiron (35). C'est une information du Télégramme, 450 emplois seraient menacés. 

Par Sylvaine Salliou

L'entreprise norvégienne Marine Harvest, leader mondial du marché du saumon s'apprêterait, selon le Télégramme, à réduire son activité en Bretagne. La société pourrait, en effet fermer les sites de Poullaouen, près de Carhaix, et de Châteaugiron, près de Rennes. 450 salariés (187 CDI et 100 intérimaires à Poullaouen, 126 CDI et une cinquantaine d'intérimaires à Châteaugiron) sont employés sur ces deux sites. Les sites de Landivisiau (29), Châteaulin et Lorient seraient, en revanche, épargnés.

Fin avril, la direction a confirmé que l'usine subissait d'importantes pertes financières, notamment à cause de la flambée du prix des matières premières. On parle d'une perte d'exploitation de plusieurs millions d'euros depuis janvier. D'après le Télégramme, le directeur Europe de Marine Harvest, Maiko Van der Meer, a rendez-vous aujourd'hui avec le préfet du Finistère. Un prochain comité central d'établissement est programmé mercredi. 

Le groupe emploie plus de 6.000 salariés dans le monde et réalise environ 2 milliards d'euros de chiffre d'affaires.



A lire aussi

Sur le même sujet

La Lorientaise 2019 : l'échauffement avant le départ

Les + Lus