• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Marine Harvest : Le CCE est avancé, les syndicats craignent le pire

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

Le Comité central d'entreprise de Marine Harvest qui devait avoir lieu initialement mercredi, a été avancé de 24H. Il commencera mardi à 9h, à Landivisiau. Pour les délégués syndicaux de Marine Harvest, ça ne présage rien de bon.

Par Sylvaine Salliou

La direction de l’entreprise spécialisée dans le saumon avance le Comité central d’entreprise (CCE) prévu mercredi. Pour les syndicats, le sort du site de Poullaouen est scellé. Ce site compte 187 salariés titulaires ainsi qu’une centaine d’intérimaires.

Des élus très inquiets

Les élus sont aussi très inquiets. Cet hiver, Marine Harvest a repris le numéro un de la production de saumon fumé, Morpol. D’origine polonaise et coté à la bourse d’Oslo, Morpol représente quelque 40 000 tonnes annuelles de produits finis pour un chiffre d’affaires de 495,1 millions d’euros. En faisant cette acquisition, Marine Harvest a récupéré une usine en Bourgogne. Or pour Christian Troadec, maire de Carhaix et président de Poher communauté, la direction de l'entreprise estime que cette usine est mieux située par rapport au marché européen. Il ne comprend pas car il était en discussion depuis plusieurs mois avec la direction du groupe pour la construction d'une usine neuve pour des produits à plus forte valeur ajoutée.
Ecoutez Didier Goubil, le maire de Poullaouen 
Maire de Poullaouen
La direction du groupe n'a pas souhaité s'exprimer avant le CE de demain. Elle a rencontré le préfet du Finistère ce lundi après-midi.

Marine Harvest transforme 300 000 tonnes de saumon par an, soit davantage que toute la pêche fraîche française, et fait 1,9 milliard d’euros de chiffre d’affaires.

A lire aussi

Sur le même sujet

L'histoire du football féminin

Les + Lus