• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Doux a-t-il fraudé pour exporter son poulet?

Les Douanes auraient perquisitionné au siège social de Doux à Châteaulin selon Ouest-France. La suspicion porte sur la teneur en eau pour "alourdir" des poulets destinés à l'exportation.

Par Stéphane Grammont

Selon des informations recueillies par Ouest-France, les Douanes de Bretagne et Paris ont mené une perquisition le 22 mai dans les locaux du groupe Doux à Châteaulin. Le volailler, dont des documents administratifs et des analyses de laboratoires ont été mis sous scellés, serait concerné par une enquête sur la teneur en eau de ses poulets, destinés à l'exportation.

La teneur en eau dans la viande volaille est régulièrement contrôlée par la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes) car cette dernière peut augmenter de manière artificielle le poids, et donc le prix de la marchandise. 

Sur le même sujet

Littoral, l'ostréi-conteur

Les + Lus