Où passer une nuit insolite en Bretagne ?

Vous voulez passer une nuit dans un lieu étrange ou inhabituel en Bretagne ? Voici une liste d'hébergements insolites à tester dans la région, que ce soit sur terre, en mer ou en l'air ! 

Les vacances sont là ou pour les autres en passe d'arriver. Alors pourquoi ne pas tester des formes d'hébergement originales, en Bretagne. Petit aperçu de nouvelles formes d'hébergement.

Dans les airs


A Dihan, on trouve de drôles de cabanes, perchées dans les arbres. A 5 mètres de haut et accessible par une passerelle, ce cocon tout rond aussi appelé le nid love (nid d'amour) permet un rapprochement avec la nature ou un rapprochement tout court avec l'être aimé (ou convoité).

Pour ceux qui n'ont pas le vertige et qui auraient envie de monter encore plus haut, pourquoi ne pas tester le phare du Kerbel à Riantec ? Il se dresse sur 25 mètres de hauteur et offre une vue imprenable sur les côtes bretonnes, de quoi se prendre pour le gardien des lieux et avoir envie d'allumer le feu. Attention, le lieu est très prisé, il faut réserver un an à l'avance. 

 

Au camping des Cerisiers, du côté de Guillac, ce sera dans une bulle ou si vous préférez la Bubble Room. Plus terre à terre mais en même temps plus proche de la voie lactée, elle vous permet de contempler les étoiles avec son plafond translucide.


Sur terre


Françoise et Denis Busson accueilleront eux cette année leurs premiers visiteurs dans un tonneau, au lieu-dit la Fouquais à Cornillé. Ils ont su donner une troisième vie à ces tonneaux et elles en ont fait du chemin, celles qu'on appelle aussi des foudres. Elles ont d'abord servi à contenir le vin des colonies françaises, puis du cidre pour finir par arriver chez Denis et Françoise. Cette année, une seule, au nom évocateur de "Pomme d'amour" sera ouverte au public. Cinq autres devraient être accessibles l'an prochain. 

A Guipel, c'est un pigeonnier du 19ème siècle à qui les propriétaires ont donné une seconde vie. Même si l'ancienne bâtisse a été réaménagée avec tout le confort nécessaire, les volumes ont été conservés. 

 

Au fil de l'eau


On jette l'ancre à Saint Nicolas des eaux, dans le Morbihan, pour monter à bord d'un bateau gite Osmonde. Il s'agit d'une toue cabanée, une embarcation à fond plat, composé d'une cabane. Les pêcheurs l'utilisaient autrefois sur les barrages à saumon de la Loire ou pour le transport des marchandises. Des voyageurs (souvent aisés) l'empruntaient également, pour descendre le fleuve et visiter les villes riveraines. Aujourd'hui, c'est un espace cosy, entièrement construit par Jean-Luc un passionné de nature et de vie fluviale.

Le kevell, à Locunole est une embarcation elle aussi héritée du monde de la pêche, inspirée des casiers à homards que l'on retrouve souvent dans la région. Le petit plus sympa ? Rejoindre ce logement flottant à bord de son canöé et découvrir les joies de l'hameçon et de l'appât.

Pour ceux qui n'auraient pas le pied marin, il y a toujours les quilles en l'air de Crozon : une maison dont le toit est un bateau. Bâtie avec des murs en pierres sèches, les quilles en l’air servaient d’abri pour ranger le matériel de pêche mais aussi de maison pour pêcheurs pauvres.

 

Les prix de ces nuits insolites
Dans un tonneau 
Du 1 Mai au 30 Juin / du 1 Septembre au 31 Octobre
90 € : 1 nuit
160 € : 2 nuits
Du 1 Juillet au 31 Août
100 € : 1 nuit
180 € : 2 nuits
Pigeonnier : tous les prix ici

Bubble Room : 120 € la nuit 
Love Nid : 122 € la nuit pour 2 personnes, petit déjeuner inclus
Phare du Kervel : tous les prix ici

Quilles en l'air Kastell dinn : Chambres de 2 personnes 65 €/nuit
Le Kevell : tous les prix ici
Bateau gîte Osmonde nuit : 75€ / Week-end : 140€ / Semaine : 380€ (charges non comprises)