Victime d'intoxication aux pesticides, sa maladie n'est pas reconnue comme maladie professionnelle

Pascal Brigant / © France 3 Bretagne
Pascal Brigant / © France 3 Bretagne

Pascal Brigant, salarié de l'entreprise Nutréa-Triskalia de Plouisy (22), est en arrêt maladie depuis trois ans, victime d'intoxication aux pesticides. Il a été débouté par le tribunal des affaires de sécurité sociale de St Brieuc pour la reconnaissance de sa maladie comme professionnelle.

Par Krystell Veillard

Nutréa-Triskalia de Plouisy, dans les Côtes d'Armor est une entreprise agro-alimentaire, spécialisée dans l'alimentation animale, et qui utilise des pesticide pour traiter les céréales. Pascal Brigant, y travaille depuis 24 ans, il souffre depuis trois ans d'un syndrome d'hypersensibilité chimique multiple. Si ses troubles respiratoires, digestifs et nerveux sont bien considérés comme invalidants et reconnue par le tribunal, il a été débouté de toute indemnisation. Ses handicaps ne sont pas reconnus comme maladie professionnelle.
Pascal Brigant va faire appel de la décision.
Plusieurs salariés de cette entreprise ont également développé des symptômes similaires après avoir été en contact avec des pesticides et ont eux aussi engagé des procédures. Ca n'est que le début de ces affaires d'intoxications aux pesticides.

Le reportage à Saint-Brieuc (22) de Catherine Bazille, Jean-Michel Piron


DMCloud:86825
affaire intoxication pesticides

Interviews :
- Pascal Brigant, Salarié de Nutréa-Triskalia
- Serge Le Quéau, Union syndicale Solidaires de Bretagne


Sur le même sujet

Pauline Kerscaven sur le plateau de Bali Breizh

Les + Lus