Patrick Bruel : c'était la place d'un grand homme!

Patrick Bruel, heureux d'être aux Charrues ! / © Bruno Van Wassenhove
Patrick Bruel, heureux d'être aux Charrues ! / © Bruno Van Wassenhove

Boudé par les programmateurs des Vieilles Charrues depuis 22 ans, Patrick Bruel payait son image de chanteur de midinettes. Remplaçant de dernière minute pour pallier l'absence d'Elton John, le quinquagénaire aura même transformé Keramphuil en immense bal populaire : chapeau l'artiste !

Par Par Bertrand Rault et Richard Gurgand

Ca démarre fort ! Par une intro spécialement préparée pour les Vieilles Charrues. "J'avais peur de venir à ce drôle de rendez-vous. Vendredi 19 h, viens remplacer Elton John !" La scène s'illumine avec le visage de Patrick Bruel et des images en forme de décompte sur presque 40 ans de carrière. Déjà...

4, 3, 2, 1... Zéro ! La plaine de Kermaphuil se soulève aux premières notes de "Place des grands hommes" et c'est parti pour une heure et demi d'un spectacle à à 60 000 voix. Et ça descend encore du haut de Kermaphuil, pour venir grossir encore un peu plus un public qui a décidé de jouer le jeu ! Les midinettes sont toujours là, mais les refrains ont traversé les âges. Et de 15 à 60 ans, les festivaliers reprennent en choeur ces chansons qu'ils connaissent pas coeur, à force de les avoir tellement entendues à la radio !

La bruelmania


On vous avait donné 5 raisons de croire que Patrick Bruel aux Vieilles Charrues, ça pourrait être "LA" bonne surprise du festival. Des moments magiques, il y en a déjà eu aux Vieilles Charrues. Pierre Perret, les frères Morvan et les tambours du Bronx ou Cali, happé par la foule, presqu'en transe... Il y aura aussi, désormais, un autre moment magique ! La rencontre d'un chanteur de variétés avec un public toujours aussi généreux à donner la réplique aux artistes. Même si certains peuvent toujours reprocher à Patrick Bruel d'en faire trop, il aura fait le boulot ! C'est le moins qu'on puisse dire. Beaucoup d'échanges, des séquences acoustiques à la guitare sur l'avancée de sène et un hommage à "Sir Elton John". Une reprise de "your song", ponctué d'un "bon rétablissement Mr Elton John !". Jusqu'à transformer la plaine de Kermaphuil en immense bal populaire sur "Les Amants de Saint-Jean". Des couples de danse se forment et on valse aux Vieilles Charrues ! On hallucine...

Pourtant, sur les réseaux sociaux, les blagues allaient  bon train sur Patriiiick ! Pas toujours d'ailleurs du meilleur goût...

C'est très impressionnant d'être là


Car Patrick Bruel, pour beaucoup, c'est de la variété à deux balles. Classé chanteur à midinettes depuis la Bruelmania des années 90 (on se souvient de l'invasion d'une pizzeria des Champs Elysées par des centaines de fans éplorées !) Bruel souffrait en silence... d'être depuis toujours boudé par les Vieilles Charrues ! Surtout quand ils entendaient ses potes des Enfoirés (Aubert, Noah et consort) lui raconter les frissons d'un concert sur la grande scène devant une marée humaine ! Quelques minutes avant le concert, il partageait avec les journalistes sa satisfaction d'être là.

Patrick Bruel: c'est très impressionnant d'être là

Et c'est vrai que Patrick Bruel pouvait en agacer certaines. Et ça remonte à loin : premier tube avec "Marre de cette nana là" en 1984. Première télé la même année chez... Pascal Sevran ! Un an plus tard, c'est le film PROFS avec Fabrice Lucchni : 3 millions d'entrée... C'est vrai aussi que Bruel, on l'a vu partout, tout le temps, sur tous les terrains, même les plus improbables. Au ciné, à la télé, dans les tribunes du PSG, y compris en politique, face à Le Pen. En 1998, il devient même champion du monde de poker ! Stop ! Marre de ce mec là, trop partout, trop tout le temps.Alors, on avait fini par oublier que derrière la caricature, il y a aussi un artiste, un vrai ! Et aux Vieilles Charrues, on aime les artistes. Le public de Keramphuil l'a tellement prouvé, depuis tellement d'années. Et ce n'est que justice, finalement, qu'un tel saltimbanque ait pu enfin trouver sa place dans ce festival. La place d'un grand homme !


A lire aussi

Sur le même sujet

toute l'actu musique

80km/h sur le réseau secondaire ?

Près de chez vous

Les + Lus