Fougères : Carl Zeiss devrait recourir à du chômage partiel

© AFP
© AFP

Spécialiste en optique, installé à Fougères Carl Zeiss, a demandé à recourir à du chômage partiel. Début juin, la société allemande a en effet perdu son plus gros client GrandVision (Grand Optical et La Générale d'Optique).

Par Krystell Veillard

Carl Zeiss a perdu son plus gros client au mois de juin

L'entreprise, qui emploie 440 personnes à Fougères, a annoncé jeudi lors d'un CCE exceptionnel, devoir recourir à du chômage partiel. La demande a été faite à la Préfecture selon la procédure légale. Des mesures, qui selon Hervé Beranger, délégué syndical CFDT, ne pourront pas s'appliquer avant début novembre.
Du chômage partiel justifié par l'annonce du mois de juin, selon laquelle Carl Zeiss perdait son plus gros client GrandVision (Grand Optical et La Générale d'Optique), qui s'est tourné vers un concurrent japonais.

40% du temps de travail seraient chômé

Ces mesures toucheraient la moitié du personnel, les 224 salariés des secteurs de la production, pour une durée de 6 mois. 40 % du temps de travail seraient chômés. Pour Hervé Béranger des formations pourraient être mises en place afin de compenser les pertes de salaires.
Afin d'évoquer toutes ces questions avec les salariés, deux réunions sont prévues aux Urbanistes à Fougères vendredi après-midi et soir.

Sur le même sujet

Les + Lus