La manifestation pour l'emploi en Bretagne et contre l'écotaxe est maintenue samedi à Quimper

© France 3 Bretagne
© France 3 Bretagne

L'écotaxe vient d'être suspendue pour tout le territoire. Les organisateurs de la manif à Quimper le 2 novembre demandaient sa suppression. Ils ont annoncé qu'ils maintenaient le rendez-vous... "dans la dignité". Une autre manif aura lieu dans le Morbihan.

Par Sylvaine Salliou et Eric Nedjar

Ce nouveau recul a été bien accueilli par les élus bretons présents à Matignon pour cette réunion, boycottée par les membres de l'UMP. Cependant les organisateurs de la manifestation contre l'écotaxe samedi à Quimper ont décidé de maintenir le rassemblement malgré la suspension. "Ce n'est pas suffisant, la Bretagne demande sa suspension définitive", a déclaré Christian Troadec, maire (DVG) de Carhaix (Finistère) et responsable du collectif qui a lancé l'appel à la manifestation à Quimper. "La Bretagne demande la suspension définitive de l'écotaxe, d'autant plus que nous ne connaissons pas la durée de ce moratoire", a-t-il dit. Dans un communiqué, le collectif pour l’emploi maintient donc l'appel à manifester le samedi 2 novembre à 15h sur la place de la résistance à Quimper, "dans la dignité: grandissons-nous face à la violence intolérable des forces de l’ordre". "J'espère qu'il y aura beaucoup de monde et que cela se déroulera dans la dignité et le respect", a aussi affirmé Thierry Merret, président de la Fdsea du Finistère et un des porte-paroles du collectif.


Suspendue, mais jusqu'à quand?

"Un report si c'est 15 jours, 1 mois, 6 mois, ça ne nous intéresse pas. Nous, on demande la suppression pure et simple de l'écotaxe. L'écotaxe, pour nous, c'est un symbole qui rallie les paysans, transporteurs, artisans, commerçants, tous d'accord pour dire: +ça suffit+", a-t-il ajouté. "En 1969, le général de Gaulle avait parlé de l'enclavement de la Bretagne alors qu'on était dans une Europe à six. Comment se fait-il qu'on vienne nous taxer dans une Europe à 28?", s'est interrogé le responsable syndical. Le Premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a annoncé mardi à l'issue d'une rencontre avec les élus bretons et les ministres concernés par le dossier "la suspension de la mise en oeuvre de l'écotaxe pour nous donner le temps nécessaire d'un dialogue au niveau national et régional", précisant toutefois que "suspension n'est pas suppression".


Une deuxième manifestation dans le Morbihan

Une manifestation est aussi prévue dans le Morbihan. C'est le collectif pour l’emploi en Bretagne, qui appellent à manifester. Transporteurs, agriculteurs, artisans, entrepreneurs sont appelés à se retrouver sous les portiques (qui devraient être bâchés)  de Saint Allouestre, Nivillac et Auray. Tous rejoindront ensuite (opération escargot)  Elven pour un grand rassemblement vers 13 heures.

Une taxe déjà reportée deux fois

L'écotaxe, qui vient d'être suspendue, est une mesure du Grenelle de l'environnement mis en place à l'initiative de Nicolas Sarkozy. Elle doit être payée pour tous les camions français ou étrangers de plus de 3,5 tonnes, roulant sur certaines routes (hors autoroutes payantes). Censée rapporter plus d'un milliard d'euros par an, elle vise à inciter les entreprises à utiliser, pour le transport de marchandises, des modes moins polluants.

Déjà reportée 2 fois

L'écotaxe, issue du Grenelle de l'Environnement, a déjà été reportée deux fois. Elle devait initialement s'appliquer dès le 20 juillet 2013. Mais son entrée en vigueur a été reportée au 1er octobre, puis une seconde fois, au 1er janvier 2014. Pour son dernier report, le gouvernement avait avancé des dysfonctionnement dans la mise en place du dispositif, dont la gestion et la collecte revient à la société Ecomouv'.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus