• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE
  • SPORT

Revivre la manifestation pour l'emploi à Quimper

Manifestation des bonnets rouges à Quimper, le 2 novembre 2013 / © Gurvan Musset
Manifestation des bonnets rouges à Quimper, le 2 novembre 2013 / © Gurvan Musset

Près de 20 000 Bonnets rouges ont défilé ce samedi dans le centre-ville de Quimper (29). Une mobilisation dans le calme hormis quelques échauffourées entre les forces de l'ordre et une poignée de manifestants. Récit de la manifestation heure par heure.

Par Antonin Billet

19h40

"Le calme est revenu" à Quimper (29) estime le préfet du Finistère, Jean-Luc Videlaine. après la manifestation contre l'écotaxe et pour l'emploi en Bretagne. "On reste vigilants au moins toute la nuit", a ajouté le représentant de l'Etat à l'AFP.
 

La manifestation contre l'écotaxe et pour l'emploi à Quimper (29) est finie... place au grand nettoyage ! / ©
La manifestation contre l'écotaxe et pour l'emploi à Quimper (29) est finie... place au grand nettoyage ! / ©

18h45

Les forces de l'ordre ont délogé certains manifestants place de la Résistance à coups de gaz lacrymogènes. Une dizaine de casseurs ont été repoussés dans les rues adjacentes. En riposte, il y a eu quelques tirs de feux d'artifice.  

17h40

Les organisateurs ont invité les Bonnets rouges à se disperser. Une dizaine de manifestants continuent d'affronter les forces de l'ordre devant la préfecture. Trois manifestants ont été légèrement blessés et transportés à l'hôpital de Quimper.


17h00

Les manifestants ont commencé à quitter la place de la résistance, à Quimper (29), depuis une petite demi-heure pour aller défiler dans les rues du centre-ville. Mais de nombreux bonnets rouges demeurent sur place, il est très difficile de se déplacer à cause de l'affluence record de cette manifestation.

DMCloud:122723
Le départ du cortège des bonnets rouges, à Quimper (29)


Un manifestant et un CRS sont blessés, place de la résistance. 

16h45

Selon les Renseignements généraux, il y aurait 20 000 manifestants à Quimper. "Du jamais vu ici" selon un ancien policier qui s'est confié à l'un de nos journalistes sur le terrain. 

20 000 manifestants. Du jamais vu à Quimper


Alors que la manifestation officielle se déroule dans le calme, une poignée de manifestants s'est opposée aux forces de l'ordre en leur jetant des projectiles, pierres, pavés, barres de fer, pots de chrysanthèmes et fusées de détresse. Les policiers ont répondu en faisant usage d'un canon à eau et de grenades lacrymogènes.

Affrontements devant la préfecture de Quimper

 

Les échauffourées se concentrent autour de la préfecture, à Quimper (29) :
 

Echauffourées près de la préfecture à Quimper (29)



16h20

Au moins 10 000 manifestants à Quimper (29), selon une première estimation de la préfecture. 

 / ©
/ ©



Au Champ de Mars, Jean-Yves Cozan, ancien vice-président du Conseil Général et du Conseil Régional, insiste sur la nécessité d'accentuer la décentralisation. Un sentiment partagé par beaucoup de manifestants sur le thème du "laissez les bretons gérer la Bretagne" :
 

DMCloud:122687
Jean-Yves Cozan : "On veut gérer les affaires bretonnes en Bretagne"

 

Des manifestants affichent leur soutien à Mickaël Cueff, le carrossier de 33 ans amputé d'une main suite à la manifestation violente contre le portique écotaxe de Pont-de-Buis (29), samedi dernier.
 

 / ©
/ ©


15h50

Selon Christian Troadec, le maire de Carhaix (29), il y aurait 30 000 personnes dans les rues de Quimper. Des échauffourées ont lieu en ce moment devant la préfecture, en marge de la manifestation officielle. 

Parmi les manifestants, nos journalistes ont rencontré le président des Vieilles Charrues, Jean-Luc Martin

DMCloud:122681
Jean luc Martin


15h30

Quelques jeunes manifestants ont lancé des pierres sur les forces de l'ordre, à l'angle de la rue Olivier-Morvan et de la place de la Résistance. Les autorités ripostent par des canons à eau.
 

Voyez l'interview de ce Bonnet rouge qui nous parle de la révolte bretonne

 

"Avec toutes ces taxes, les gens se révoltent"

Cette restauratrice a décidé de participer à la manifestation de Quimper
 

DMCloud:122667
"Chef d'entreprise, j'ai honte de payer mes salariés 1180 euros net par mois"



15h15


La manifestation vient de partir. Le maire de Lampaul-Guimiliau, Thierry Merret de la FDSEA et le délégué de Force-Ouvrière chez GAD Olivier Le Bras ont pris la parole devant des milliers de Bonnets rouges sur la scène place de la Résistance. Il y aurait près de 10 000 manifestants.
 

Christian Troadec le maire de Carhaix, Thierry Merret de la FDSEA, et Olivier Le Bras de GAD / © Gurvan Musset
Christian Troadec le maire de Carhaix, Thierry Merret de la FDSEA, et Olivier Le Bras de GAD / © Gurvan Musset



Des premiers affrontements ont eu lieu devant la préfecture entre des CRS et de jeunes manifestants. Ces derniers auraient essayé d'enfoncer les barrières de sécurité en lançant des fumigènes et des pots de chrysanthèmes.
 

Voyez les premières images de ce début de manifestation

DMCloud:122665
Images Bonnets rouges Quimper


14h15

Tout le monde veut son bonnet rouge... Les commerces vendant le fameux sésame sont pris d'assaut :
 

 / © G. Musset
/ © G. Musset



14 heures

Dans moins d'une heure, la manifestation pour l'emploi débute à Quimper (29). Les bonnets rouges commencent à déployer leur matériel pour la manifestation :
 / © C. Loué
/ © C. Loué

Côté forces de l'ordre, le dispositif est déjà en place. Environ 600 représentants des forces de l’ordre, gendarmes mobiles et escadrons de CRS sont en état d'alerte. Leurs véhicules sont garés le long des quais du centre-ville, à côté des bâtiments publics qu'ils protégeront (préfecture, conseil général).
 / © C. Loué
/ © C. Loué

Les habitants de Quimper (29) se montrent solidaires et plutôt confiants sur le bon déroulé de la manifestation. Beaucoup adhèrent au mot d'ordre "pour l'emploi", constatant la montée du chômage dans la région :
 

Quimper se prépare à accueillir les bonnets rouge

 

Sur le même sujet

Extrait du documentaire

Les + Lus