Plan d'urgence, Pacte d'Avenir, Investissement: ce que Stéphane Le Foll et Guillaume Garot ont annoncé à Rennes

© PHOTOPQR/OUEST FRANCE
© PHOTOPQR/OUEST FRANCE

La journée marathon de Stéphane le Foll et Guillaume Garot s'est achevée par une série d'engagements financiers, certains déjà connues, d'autres inédits, pour relancer l'agro-alimentaire et l'industrie bretonne. 

Par Stéphane Grammont

Le ministre de l'Agriculture Stéphane le Foll, et le ministre délégué à l'agro-alimentaire Guillaume Garot, ont passé une journée marathon à la Préfecture de Région à Rennes. Ils y ont rencontré les partenaires sociaux, les acteurs économiques ainsi qu'une délégation de Tilly-Sabco. Une réunion avec la banque Publique d'Investissement s'est également tenue, qui s'inscrivait dans l'élaboration du "Pacte d'avenir pour la Bretagne".
Depuis mardi des réunions sont organisées à la préfecture pour élaborer ce pacte avec les acteurs économiques, sociaux, politiques et institutionnels avec l'objectif de trouver d'ici fin novembre les solutions pour aider la région à se relever. Voici les grandes lignes de financement annoncés:


Le volet urgence

  • Une enveloppe de 15 millions d'euros "est toujours disponible" pour soutenir la trésorerie des entreprises de la filière volaille en difficulté. Le ministre de l'Agriculture souhaite le "maintien de la filière export" de volaille, même sans les restitutions européennes.

Le volet Investissement

  • La BPI: elle a une enveloppe de 550 millions d'euros pour accompagner des investissements en Bretagne. Le pacte prévoit un dispositif d'investissement public-privé, ce qui induit un "gisement" d'investissement de 2,7 milliards d'euros par effet de levier.
  • Une aide aux trésoreries de 450 millions d’euros
  • Stéphane le Foll a annoncé le doublement des fonds européens pour le développement rural, le FEADER, alloués à la Bretagne. Ils passent de 175 à 368 millions d'euros.

Le volet productivité

Il n'a pas fait l'objet d'un chiffrage, mais englobe toutes les industries bretonnes. Parmi les projets-phares:
  • relancer le dossier de l'accessibilité, c'est à dire la ligne à grande vitesse Rennes-Quimper-Brest
  • le plan numérique, déjà en cours
Le ministre a en outre évoqué l'entrée en vigueur des décrets de simplification administratives pour janvier prochain, ainsi que des crédits d'impôts et des exonérations de charges sociales pour l'emploi de travailleurs saisonniers. Cela représente l'équivalent de 54 millions d'euros pour 2014, et 65 millions en 2015.


Le résumé des annonces par Nicolas Corbard, avec les réactions


DMCloud:124761
les réactions aux annonces

Interviews :
- Patrick Fairier, Président du groupe "Le Gouessant"
- Olivier Le Bras, délégué syndical FO - GAD
- Corinne Nicole, déléguée syndicale CGT Tilly Sabco


A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus